Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Afrik Fashion show 11/ Ce qui a manqué à la soirée

La 11eme édition d’Afrik Fashion show s’est tenue le samedi dernier au Sofitel hôtel ivoire d’Abidjan. Une grande messe de la mode qui a vu la collaboration de grands noms de l’industrie de la mode Africaine. Une soirée de beau, de glamour qui a relativement manqué de « de grandes têtes d’affiche ».

Lire aussi : Cameroun: Rigobert Song entre la vie et la mort

En effet, les quelques insuffisances que l’on pourrait imputer à Afrik Fashion show 2016, c’est bien le manque de grosses têtes de la mode Africaine comme c’était le cas à la dixième édition. Habitué aux créateurs locaux, le public s’attendait à de grosses surprises pour cette édition. Aussi, spectateurs sont finalement restés sur leur faim.
Un flash-back sur l’édition précédente, où de grands créateurs venus de plusieurs pays ont illuminé le T Afrik Fashion show de leur génie créateur. Parmi eux, deux ce sont largement démarqués.

Lire aussi : Cameroun: Rigobert Song entre la vie et la mort

Zacometi, et le dandysme

Isaac-Joachim Pantaleon a créé Zacometi, une ligne de vêtements pour homme, en 2006, à Paris. Grace à son talent, le créateur Haïtien a fait plusieurs grands défilé de mode. Avec sa collection ménage à l’arrière une queue de pie, Zacometi a fait un coup de maître. Il a su conjuguer class, dandysme, élégance française des siècles passés, avec une touche d’originalité comme lui seul sait le faire.

Martial Tiapolo

Martial Tapolo est un jeune designer originaire du Cameroun, dont le style avant-gardiste se mêle de plumes, d’écorce et les peaux avec des tissus traditionnels tels que le tissu tissé bamiléké et batiks pour créer des vêtements résolument modernes. Ses créations sont pleines de vie, et de mystère.
Le styliste camerounais voit la femme dans des vêtements aux coupes extravagantes et ostensiblement fantasques. Au cours de la 10ème édition d’Afrik Fashion Show, il a présenté une collection endiablée prédominée par le rouge. Son passage était un des plus grands moments de ce show.

Lire aussi : Cameroun: Rigobert Song entre la vie et la mort

Les stylistes internationaux de cette année

Heureusement, une forte présence de créateurs africains a comblé ce manque de « stars ». En lieu et place de Tapolo et Zacométi, il y avait Grace Wallace du Togo, Emma style, Bathj Dioum du Keyna, Louise Turpin du Sénégal, pour donner à la cérémonie la touche internationale.
Toutefois, l’absence de ces grands créateurs africains n’a point entachée la soirée. Des passages comme ceux de Modeste Ba, Barros Coulibaly et Dieudonné Tra ont transporté les spectateurs dans un univers de féerie.

LD

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,