Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Concert 100% Rumba : Le spectacle annulé pour une affaire de cachets non payés

Annoncé à grand renfort de publicité par les médias ivoiriens, le concert ‘’100 % Rumba’’ était l’évènement attendu le week-end dernier. Ils ont été plusieurs centaines de personnes à prendre d’assaut l’esplanade du Sofitel hôtel Ivoire le samedi 14 avril 2018. Sam Mangwana, Canta Nyboma, et Kanda Bongo Man, ces monuments de la musique africaine qui ont bercé des millions de mélomanes vers la fin des années 70, avaient donné rendez-vous aux amoureux de la musique pour un concert live historique sur les bords de la lagune Ebrié.

Lire aussi : CONCERT 100% Rumba : Les images de Kanda Bongo Man et Canta Nyboma à Cmidi

Prévu pour 21 heures, il était 19 heures lorsqu’une longue file d’attente a commencé à se dessiner sur les lieux du concert. Mais à 23 heures 59 minutes, les portes du palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire restaient toujours closes. Pourtant les artistes avaient confirmé leur présence à Abidjan. S’agit-il d’un poisson d’avril ? Se sont interrogés de nombreux invités. Des questions qui sont restées sans réponse.
Cela, jusqu’à l’annonce de l’annulation du concert. 48 heures après ce rendez-vous mal orchestré, les langues se sont déliées. Selon certaines sources proches du promoteur, le spectacle a été annulé pour une affaire de cachets non payés.

Lire aussi : SKelly silencieux depuis son retour auprès de sa femme

« Les musiciens qui devaient accompagner les artistes n’avaient pas perçu leurs cachets. Furieux, ils ont refusé de monter sur la scène. Dès lors, il a été impossible pour Malick, le promoteur de cet événement de remplacer les musiciens, car nous étions à quelques poignées de minutes de l’heure indiquée pour le concert. » Nous ont-ils expliqué.

Cela, avant de préciser que ces musiciens ont passé des semaines à travailler pour la réussite de cette fête, et ont décidé de camper sur leur position si rien est fait pour satisfait à leur exigence.
Voici une affaire qui vient une fois de plus démontrer le manque de professionnalisme de certains promoteurs ivoiriens.

KOKOA Stéphane

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,