Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Concert Sidiki Diabaté : L’organisation balbutie, le public cafouille

‘‘UltraCom présente Sidiki Diabaté en concert live, le samedi 19 Août 2017 à 19h au Palais de la Culture.’’ Tel était l’annonce faite sur l’affiche du spectacle de la nouvelle star de la musique malienne ce week-end à Abidjan. Mais ce que l’on a constaté, c’est l’heure à laquelle le spectacle était censé commencer que la balance pour accorder et synchroniser les instruments de musique et la logistique, s’est se faite. Là où les vrais professionnels de la chose, s’y prennent plusieurs heures avant.

Lire aussi : Football : Gradel, Kessié, Bailly… Le réveil des Eléphants !

C’est à cette même heure que les portes de l’espace ‘‘Oiseau libre’’ du Palais de la Culture où a lieu le spectacle se sont ouvertes. Le public entrait pendant que les organisateurs s’attelaient à placer les chaises. Il fallait indiquer à ceux qui sont détenteurs des tickets des différents tarifs (10 000 F CFA et 20 000 F CFA), où ils devaient prendre place. Petit désordre.

Lire aussi : Showbiz : Tiesco le sultan veut-il profiter de Arafat Dj ?

Une barrière sépare les VIP, qui sont plus proches de la scène, des autres. Comme l’espace réservé aux VIP, c’est-à-dire les détenteurs des tickets de 20 000 F CFA, était presque vide, les organisateurs ont demandé aux autres qui étaient à une trentaine de mètres derrière de se rapprocher. Les uns avec leur chaise sur la tête, les autres en courant, sont venus ‘‘envahir’’ les VIP, dans une cacophonie totale. Moyen désordre.
Pour un concert prévu à 19 heures, jusqu’à 22 heures 10 minutes pas de Sidiki Diabaté dans la place. Le public rentre alors en colère, insulte et menace.
L’animateur commis pour entretenir les spectateurs et présenter la première partie du spectacle en a fait les frais. Il s’est éclipsé sans crier gare. Résultat, le son et la lumière ont été suspendus sur la scène. Un peu gros désordre.

Lire aussi : Kacou Honoré était dans la place

L’enfant terrible de la musique malienne, investit la scène à 22 heures 36 minutes précises (c’est-à-dire que le concert commence avec plus de 3 heures de retard). Le public exulte, chante, danse. C’est l’euphorie. Le hic, le podium qui ne devait accueillir que l’orchestre et l’artiste, est envahi par des personnes qui n’y avaient pas leur place. C’est la conséquence d’une échauffourée qu’il y a eu entre les forces de l’ordre et les agents de sécurité qui étaient chargés de filtrer les montées sur le podium. Fans, parents, amis, artistes invités et d’autres, se sont retrouvés sur le podium. Tout pouvait arriver. Grave désordre.

Lire aussi : L’on a retrouvé Petit Stéphano

Les ‘‘microbes’’ ont joué leur partition

A la fin du spectacle, l’artiste Sidiki Diabaté qui a fait du reste un spectacle énorme est descendu pour rejoindre le véhicule qui devait le transporter, il a été envahi par le public. Parce que le service de sécurité commis était débordé. Il n’y avait aucune barrière de sécurité entre le public et la scène. L’artiste était inexplicablement exposé. Pendant une vingtaine de minute, Sidiki Diabaté ne pouvait pas accéder à la voiture qui devait le faire sortir de là. Happé qu’il était par les fans déchaînes. Quand l’artiste a eu accès à la voiture, il n’y avait pas de passage pour sortir du Palais de la Culture. Là encore il a fallu une trentaine de minutes pour décanter la situation. Là encore, tout pouvait arriver et de pire. Plus que désordre. Cafouillage total !

Lire aussi : Burkina : Salif Diallo, son corps rapatrié mercredi, enterrement vendredi

A la sortie du palais, les spectateurs étaient confrontés à un autre danger. Même si on n’imputera pas aux organisateurs, l’invasion des ‘‘microbes’’ qui ont agressé et volé à la fin de ce spectacle, au vu et au su de tous, force est de relever la nullité des organisateurs de ce spectacle de Sidiki Diabaté le samedi 19 Août 2017 au Palais de la Culture.

2A

Commentaires

Commentaires