Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Interview / Rockaya Diop (Assistante culturelle/Chargée de projet de Youssou N’Dour) :

‘‘Youssou Ndour c’est quelqu’un qui donne l’espoir à la jeunesse’’

Après quelques années dans la politique et dans les affaires, la star sénégalaise, le chanteur populaire, le roi du M’ballax, Youssou N’Dour célèbre son « retour » sur la scène musicale avec son nouvel album « Africa Rekk ». C’est son 34e disque. Il comporte plusieurs duos avec la nouvelle génération africaine.

Dans le cadre de deux concerts que Youssou N’Dour donnera les 4 et 5 mars prochain, Rockaya Diop, son assistante culturelle, chargée de projet nous a rendu visite pour nous entretenir de l’actualité de son artiste.

Lire aussi : Youssou N’dour en concert live

Abidjanshow.com : Youssou N’Dour vient de mettre sur le marché musical un nouvel album. Comment peut-on le classifier par rapport aux précédents ?

Rockaya Diop : ‘‘ Africa Rekk’’, c’est le dernier de Youssou N’Dour sorti en décembre 2016. C’est un album sur lequel Youssou a voulu ouvrir sa musique à d’autres influences. Là-dessus, on va découvrir des featurings avec d’autres artistes africains, notamment Fally Ipupa du Congo, Spoïlet du Nigeria et d’autres. Comme lui-même aime à le dire, c’est un album dans lequel il a voulu que sa musique écoute les autres musiques. Donc ‘‘ Africa Rekk’’en Wolof, ça se traduirait par l’Afrique tout court. C’est vraiment une visée panafricaniste, fédératrice. Et l’intention de créer un son à l’image de l’Afrique moderne, avec plusieurs autres influences, un son enrichi tout en étant ancré bien entendu dans tous les styles musicaux d’ailleurs, dans une tradition Ouest africaine et sénégalaise.

La particularité, c’est vraiment cette ouverture sur les autres musiques et cette volonté de fédérer tous les styles musicaux et de montrer l’unité dans une certaine cohérence par le fil conducteur de son style, de sa voix.

Abidjanshow.com : Comment l’œuvre a été accueillie par les mélomanes ?

Rockaya Diop : L’accueil est très positif. Parce Comme vous savez, Youssou Ndour sort d’une carrière qui dure depuis plus de 30 ans avec une discographique très impressionnante, une reconnaissance locale, continentale et internationale. Il jouit d’un public qui le suit et qui est toujours en attente de ce qu’il a à proposer. C’est donc un album qui est très bien accueilli et qui fait l’objet de critiques très favorables, qui je pense amène quelque chose de nouveau par cette visée, cette volonté de s’ouvrir à d’autres musiques et d’enrichir son patrimoine artistique.

Abidjanshow.com : Quelle politique promotionnelle avez-vous adoptée pour ce nouvel album ?

Lire aussi : Interview Youssou N’Dour

Rockaya Diop : Il se passe diverses actions. Pour la promotion, ça se fait à l’international. Mais pour ce qui est de l’Afrique, on est encore dans ce processus d’intervenir dans divers pays. Par exemple nous avons fait des actions liées aux universités. Une présentation à Charles Diop de Dakar, à l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody etc.

Il s’agissait au-delà de promouvoir l’album, d’aller à la rencontre de la jeunesse africaine afin d’échanger autour d’un thème qui était ‘‘Africa Rekk, vivre et réussir en Afrique et compter dans le monde.’’

A travers les années, il a eu un parcourt très inspirant. Et c’est très important pour nous de communiquer aujourd’hui avec cette jeunesse pour lui montrer qu’on n’a pas besoin d’aller en Occident dans les bateaux mais qu’il est toujours possible de rayonner à partir de l’Afrique et de conquérir le monde. En dépit de sa carrière internationale, Youssou Ndour a toujours vécu au Sénégal.

Abidjanshow.com : A quoi le public doit-il s’attendre à ces deux concerts prévus à Abidjan ?

Rockaya Diop : Déjà des shows inédits. Parce qu’il vient avec ‘‘le Super Etoile’’ au complet. C’est un orchestre qui compte entre douze et quinze membres selon les formules. C’est donc déjà quelque chose qui offre un show exceptionnel. A côté de cela, il y a cette ambiance sénégalaise, toute l’élégance.

Au-delà de la musique, c’est la culture sénégalaise que représente l’ambassadeur. Et c’est un partage auquel il convie bien sûr toutes les nations africaines. Il s’agit de célébrer la musique africaine, l’Afrique, l’unité africaine. On peut s’attendre à un show exceptionnel d’autant plus que cela fait plus de 8 ans qu’il n’a pas joué à Abidjan. Pour lui, ce sera un retour qu’il attendait depuis des années et pour lequel il est très enthousiasme.

Abidjanshow.com : Quel est le plan stratégique que vous avez mis en place pour toucher le public, les fans de l’artiste ?

Lire aussi : Maître Gims reporte la sortie de l’album d’Arafat DJ

Rockaya Diop : L’idée c’est d’ouvrir la communication à un maximum de média. C’est justement la raison de notre présence ici. Parce qu’abidjanshow.com a été toujours là. C’est un partenaire privilégié et notamment Sony qui est le label de Youssou N’Dour. Pour nous, c’est important que ce soit une communication transversale et fédératrice. En dépit de tout ce qui a été fait en amont, il y a entre autre une partie de l’équipe qui est présente pour réaliser des actions complémentaires liées avec les médias webs comme vous, les radios de proximités et un maximum de médias.

Abidjanshow.com : Quelles sont les autres étapes au menu de la présentation de ‘‘Africa Rekk’’ au grand public ?

Rockaya Diop : Plusieurs dates sont prévues. Mais pour l’instant on va parler d’un concert exclusif. D’un come back en Côte d’Ivoire. Vraiment, ce n’est pas une date mais une double date qui est d’autant plus remarquable, exceptionnelle et très ponctuelle.

Le vendredi 03 mars, ce sera au Sofitel Abidjan et le samedi 04 au Palais de la Culture d’Abidjan Treichville pour parler d’un come back de Youssou Ndour en Côte d’Ivoire. Il y a des concerts qui sont prévus à l’international. Sur le continent, des festivals internationaux… Il y a énormément de choses, divers autres événements sur la culture africaine…

Abidjanshow.com : Quel message pour le public ivoirien pour les deux concerts ?

Rockaya Diop : Venez ! Franchement, venez, il ne sera pas là tous les jours. Ne vous faites pas compter. Je sais que le public abidjanais est un public qui l’affectionne énormément. Il ne s’agit pas d’un artiste sénégalais, mais d’un ambassadeur de l’Afrique. C’est quelqu’un qui donne l’espoir à la jeunesse.

Interview réalisée par Yolande K.

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,