Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Leyla McCalla ‘‘L’histoire du peuple d’Haïti et sa culture sont pareilles à celle de l’Afrique’’

Dès qu’elle a achevé son tour de passage sur la scène de la 9e édition de Kriol Jazz Festival, nous avons approché l’artiste Américano-Haïtienne, Leyla McCalla. Sans difficultés, elle s’est prêtée à nos questions.

Abidjanshow.com : Leila mac vous venez de finir votre tour de chant à cette 9e édition de Kriol Jazz festival, que pensez du public

Leyla McCalla : Je voudrais dire merci aux organisateurs de m’avoir invité à ce festival. Je suis très contente d’être là. Le temps de prestation ne permet de juger véritablement ce que le public pense. Cependant si je m’en tiens à la réaction du public à mon passage, je peux dire qu’il a aimé.

Lire aussi : Kriol Jazz Festival 2017 : Le live sublime la musique

Abidjanshow.com : Tu es Haïtienne et tu vis aux Etats-Unis d’Amérique, es-tu déjà venue en Afrique ?

Leyla McCalla : Oui ! J’ai vécu au Ghana durant deux ans. J’ai voyagé au Togo, au Bénin et en Côte d’Ivoire, mais c’est la première fois que j’arrive au Cap Vert.

Abidjanshow.com: Nous avons connu Tabou Combo, artiste Haïtienne. Est-ce que la musique de Leila s’apparente à la sienne ?

Leyla McCalla : Il y a des similitudes mais je suis plus ancrée dans la musique traditionnelle avec des chansons populaires anciennes et l’utilisation du banjo, de la guitare, le tambour etc.

Lire aussi : M. José Da Sylva : ‘‘le Kriol Jazz Festival est l’expression du métissage des races’’

Abidjanshow.com : Tu as beaucoup voyagé. Tu as visité des pays et entendu beaucoup de rythmes. Peut-on dire que la musique Leila à une coloration plurielle ?

Leyla McCalla : Oui on peut le dire à partir du moment où je suis Haïtienne mais je n’ai pas grandi là-bas. Je vis aux Etats-Unis et je suis Américaine et j’ai visité beaucoup de pays, cela en ajoute à mon style. Mais ma musique est essentiellement tirée du folklore haïtien.

Abidjanshow.com : Tu as joué sur plusieurs scènes. Tu as parcouru le monde. En venant à un festival comme le Kriol Jazz Festival, à quoi t’attendais-tu ?

Leyla McCalla : C’est la première que je joue dans un festival en Afrique. Mais je sais que l’histoire du peuple d’Haïti et sa culture sont pareilles à celle de l’Afrique.

2A (Envoyé spécial à Praia)

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,