Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

17 morts lors d’un match de championnat

L’Angola a vécu un week end noir. Un match du championnat de football a provoqué drame au stade.

La rencontre comptant pour le championnat de première division d’Angola entre Recreativo Libolo et Santa Rica a provoqué des échauffourées qui ont provoqué la mort de 17, personnes et l’hospitalisation de nombreuses victimes. Programmé à Uige ville du nord de l’Angola, le match a attiré un monde fou. C’est que le Recreativo Libolo qui règne en maitre absolu sur le football angolais (Quadruple vainqueur du championnat de 2011 à 2015), joui d’une grande popularité dans le pays. Ses déplacements dans les différentes villes où se déroule le championnat attire les supporters qui n’hésitent pas à organiser de nombreux convois.

Lire aussi : Concert The Shin Sekai au palais de la Culture (toutes les images)

Le scénario s’est produit vendredi à Uige où la police a visiblement été débordée. Certains supporters ont essayé de forcer le passage. Beaucoup parmi eux n’avaient pas de ticket d’entrée. « « Alors que, sur le terrain, les deux équipes s’affrontaient, les fans ont tenté d’entrer dans le stade pour voir le match. La porte a cédé sous la pression des supporters » explique le site du club Recreativo. La bousculade qui a suivi les incessants mouvements de foule a été meurtrière. Outre les 17 personnes tuées, 56 supporters ont été hospitalisés, certains dans un état grave.

Lire aussi : Mutinerie d’Adiaké : Six journalistes interrogés à la brigade de recherche de la gendarmerie

Le gouvernement a ordonné une enquête pour situer les responsabilités dans cette tragédie «sans précédent» dans l’histoire du football angolais. Mais le président de Santa Rita, Pedro Nzolonzi, lui, accuse la police. « « Beaucoup ne voulaient pas payer et ceux qui n’avaient pas de billet n’ont pas réussi à entrer. Et là a commencé la confusion. Tout est la faute de la police. C’était facile à éviter. Il fallait simplement élargir le cordon de sécurité », a-t-il estimé, dénonçant une « faute grave ».

Ce drame s’est produit hors du stade était complètement ignoré des acteurs et spectateurs dans l’enceinte du stade. Ce n’est qu’à la fin de la rencontre qu’ils ont appris la tragédie.
L’enquete en cours est très attendue.

B M

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires