Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Mondial 2018: Russie-Arabie Saoudite: Démarrage au diesel

L’ambassadeur de la Russie en Côte d’Ivoire n’y croit pas. Il est sûr d’une chose: son pays n’a pas une équipe à même de remporter le tournoi. La réussite de la fête, le prestige et le rayonnement de la Russie, voilà ce qui préoccupe les autorités de ce pays.

Lire aussi : Les 10 meilleurs buteurs de la Coupe du monde

Les résultats de l’équipe de Russie ne plaide pas vraiment en sa faveur. Au point que le match nul face à la Turquie (1-1) une semaine avant l’ouverture officielle du tournoi est classé dans la catégorie des satisfactions.
En 2018, trois sorties, trois défaites notamment face au Brésil (0-3), à la France (0-1). Au total, sept matches consécutifs sans victoire, assombrissent les performances de l’équipe de l’entraîneur Cherchesov. Une équipe bien approximative dans tous les compartiments de jeu.
Finie l’époque du football russe à la fois vif et athlétique. La Russie se cherche une nouvelle identité et un nouveau souffle. Les Russes pourront cependant compter sur leurs ressources mentales et le soutien du public pour relever le défi du match d’ouverture et lancer le tournoi.

Lire aussi : L’Argentin Nestor Pitana a été désigné arbitre du match d’ouverture de la Coupe du Monde

En face, l’Arabie Saoudite. Sauvée par la fin du Ramadan, l’équipe peut démarrer son mondial sans le stress de la pénitence. Elle non plus, n’est pas totalement rassurante. Elle arrive à Moscou avec une série de défaites en matches de préparation. Notamment, face à l’Allemagne (1-2), face au Pérou (0-3) et face à l’Italie (1-2). Elle peut s’enorgueillir d’avoir battu la Grèce le 15 mai 2018 et l’Algérie le 9 du même mois (2-0) mais insuffisant pour se classer au sommet. Dans cette équipe, il faudra avoir un œil sur l’attaquant Muhannad Assiri, 32 ans, auteur de 5 buts en 7 matches de coupe d’Asie.
Russie-Arabie Saoudite, c’est à 15 h gmt à Moscou. Un match, qui prend un autre sens dans le repère géostratégique au Moyen-Orient…

Fernand Dedeh

Commentaires

Commentaires