100 000 dollars pour protéger le fils de Trump en voyage d’affaires

Eric Trump, le fils du nouveau président des États-Unis, aurait bénéficié d’une protection rapprochée au frais du contribuable lors d’un voyage en Uruguay.

L’argent public fait également l’actualité outre-Atlantique. En cause : le fils du nouveau président des États-Unis Eric Trump aurait effectué un voyage d’affaires sous haute protection… au frais des citoyens américains, a dénoncé le Washington Post vendredi. Le fils du président, qui a repris l’entreprise Trump Organization avec l’un de ses frères depuis l’élection de leur père, s’est déplacé en Uruguay début janvier, avant l’investiture de Donald Trump. Lors de ce voyage d’affaires, il était accompagné d’agents des Services secrets et de l’ambassade des Etats-Unis, logés et nourris pour un total de près de 100 000 dollars, puisés dans les caisses publiques.

Le milliardaire américain a confié les rênes de son entreprise à son fils après son élection.
Le milliardaire américain a confié les rênes de son entreprise à son fils après son élection.