Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

3 bonnes raisons de parcourir « Carton Rouge » d’Aymar Dedi

© by abidjanshow.com

Pour son premier essai littéraire, le jeune journaliste-écrivain revient sur l’histoire socio-politique du pays ces deux dernières décennies pour produire un récit fictionnel. Abidjanshow.com a lu le livre. Le verdict en trois points.

  • Une œuvre au ton engagé

Au pays des Pattelourdiens, la Formule 1 est le sport roi. Et les champions de la course se nomment Gbakéréké Lucien, N’Zeba Bebo et Ouméré Abdallah. Leurs faits de jeu déchainent les passions chez la population qui les adule. Chaque champion ayant ses irréductibles supporters. Ces trois têtes d’affiche ont à un moment donné détenu le titre de champion national. Mais la compétition , à chaque grande course, est passionnément électrique. Par ailleurs, la société de la République des Pattelourdes est en proie à des pratiques peu orthodoxes pour une nation qui aspire à un idéal de vie en société … Bref, voilà un peu pour ce qui est du pitch.

Bien évidemment, vous n’êtes pas dupes : ces personnages et dénominations vous rappellent la configuration politique d’un pays que vous connaissez forcément. Aisé donc pour vous de mettre les vrais visages sur les faux noms… A travers cette fiction, Aymar Dedi, témoin de son époque, recense les actes d’ « antijeu » sociétaux et les cloue au pilori. D’une plume à la pointe honnête par ailleurs, l’auteur ne s’épargne guère. Ainsi, à travers des lignes, il picore par moment dans sa propre vie pour tricoter son œuvre à la biographie critique. Tel un arbitre, ce livre choral, fort de 9 chapitres, épingle des tares et avatars : « le ver dans le fruit », la « crise d’adolescence », « les grands contrastes », « des mentalités venues d’ailleurs », « la bêtise humaine », etc. Son verdict vis à vis de tout ça ? Un cinglant carton rouge. Jugeriez-vous cette sanction assez sévère ?

  • Un auteur en maîtrise d’écriture

« Carton Rouge » est le premier livre que signe le jeune Journaliste, diplômé en Criminologie. Ce roman de 96 pages représente l’aboutissement d’un exercice d’écriture entamé et façonné à la rédaction du quotidien l’Intelligent d’Abidjan où il a occupé le poste de Chef de service Société. Que vaut l’écriture d’Aymar Dedi dans le roman ? Pas mal, dirait-on. En effet, adepte du style d’écriture au français soutenu, l’étudiant en Master de Communication réussi quelques coups d’éclats à travers certaines lignes. Disons qu’il s’est inséré assez bien dans le moule de cette écriture stylistique. Sinon qu’il lui appartiendra de l’affiner, de la roder afin de nous offrir plus tard des œuvres plus épurées. N’empêche, les paragraphes de « Carton Rouge » se « déguste » avec bon goût. Un roman très léger comme une plume qui ne froissera d’ailleurs aucune susceptibilité. Car même s’il flingue la classe sociopolitique, avouons que ses balles sont tout de même de petit calibre. Poliment dénonciateur donc que ce premier roman où Aymar dédie sa plume aux mots qui lient les maux.

  • Une petite piqure de rappel…d’un passé récent tourmenté

« Carton Rouge » sera à l’affiche chez l’Harmattan-Côte d’Ivoire à l’occasion de la rentrée littéraire. Le timing veut que ce soit à quelques semaines des élections présidentielles que le livre atterrit dans les rayons de librairie. Hasard de calendrier ? L’auteur et l’éditeur ont-ils voulu passer là un message ? On le leur demandera plus tard. Toujours est-il que c’est bien judicieux pour nous rappeler un malheureux précédent électoral. « Ce furent des élections controversées. Dans les différents quartiers généraux des deux favoris, les militants revendiquaient la victoire…C’était dans un tel climat de méfiance et d’incertitudes que les nouveaux dirigeants des Pattelourdes prêtèrent serment et prirent fonction. A l’université, les choses avaient radicalement changé. La Force Extra-Scolaire et Estudiantine des Pattelourdiens (FESEP) régnait en unique maître… » De bonnes lignes qui agissent comme une piqûre de rappel. Insensible ?

Harding M’Bra

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.