Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

À 24 ans, elle excelle dans la fabrication de chaussures hommes…

Essowè Odile Tchaou est une étudiante d’origine togolaise. A son jeune âge, elle est une bottière hors pair.

Essowè Odile Tchaou est extrêmement douée dans la fabrication de chaussures pour hommes. Étudiante de 24 ans en génie civil, c’est généralement après ses cours qu’elle s’adonne à sa passion favorite : la botterie.

Lire aussi : Emmanuelle Kéita à propos de Life TV : ‘’…Life TV m’a sollicitée mais c’est moi-même qui ne peux pas me déplacer…’’

L’amour pour les chaussures masculines est né lorsque, toute petite, elle aidait son père à cirer les chaussures. Depuis lors, elle ne rêvait que de chaussures.

Après ses études universitaires en génie civil au Maroc, elle décide en 2018 de créer Edem Shoes. Une marque de fabrication de chaussures pour hommes à la main avec une équipe dévouée et dynamique.

Mais avant de créer Edem Shoes, elle s’est assurée d’avoir l’arsenal qu’il faut afin de produire des chaussures originales et de qualité à ses clients. Raison pour laquelle elle a suivi une formation de cordonnerie en ligne pendant trois mois. Elle a ensuite lancé sa marque avec ses propres économies, sans aide étrangère, même pas celle de ses parents. Ce qui étonna son père.

Avec un seul client au départ, elle a réussi par en avoir plusieurs grâce aux réseaux sociaux: Instagram et Facebook sur lesquels elle publie des photos de ses œuvres afin de faire connaître sa marque et de se créer une communauté.

Lire aussi : People : Fally Ipupa annonce la naissance de son nouveau ”bébé” (vidéo)

Pour Essowè Odile Tchaou, le choix des chaussures est important pour une élégance sans faille. C’est pourquoi, les paires Edem Shoes sont du 100% cuir de l’intérieur à l’extérieur; en peau de python, de saumon, de mouton, de crocodile, de vache, etc. Vous verrez des chaussures avec des créations aussi époustouflantes, les unes que les autres.

Même si les études ne lui rendent vraiment pas la tâche facile, elle arrive tant bien que mal à gérer son planning. Son ambition future est de produire des accessoires pour femme et pourquoi pas un jour ouvrir une boutique dans son pays natal, le Togo.

Colette Traoré/ FAM ACTU

VOUS AIMEREZ AUSSI