Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Abou Bassa, le père de Didi B en veut à son pays. Voici la raison…

 Abou Bassa, en dehors du fait qu’il est le père du rappeur Didi B est aussi un artiste ivoirien. C’est un arrangeur bien connu qui a fait ses classes au mythique village Kiyi de la panafricaine Were Were Liking.

 Bien discret ces dernières années, Abou Bassa a eu l’occasion d’exprimer une grosse douleur enfouie au plus profond de lui. L’homme a des griefs contre son pays, la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire ne lui a pas rendu les honneurs qui lui revenaient après qu’il l’a brillamment représentée au Niger aux 5èmes jeux de la francophonie en 2005 :

Lire aussi : Hassan Hayek appelle à l’arrestation d’une femme qui blanchit la peau de son bébé (Vidéo)

 ‘’…j’ai fait quatre mois pour m’occuper de la musique de la cérémonie d’ouverture des 5èmes jeux de la francophonie au Niger ; j’ai été ovationné comme un roi par le président du Niger, Tandja (ndrl l’ancien président du Niger) m’a tendu la main, m’a serré la main, et quand des années plus tard, dans mon propre pays, on organise les jeux de la francophonie, les nigériens que j’ai formé là-bas, quand ils arrivent, ils sont surpris de voir que je ne fais même pas partie de rien même…’’.

 Le sort d’Abou Bassa est bien le paradoxe de l’adage selon lequel ‘’nul n’est prophète chez soi’’ et bien entendu, Abou Bassa est resté dans l’anonymat après avoir vendu ses compétences en tant qu’ivoirien. Pour lui, il en aurait été autrement dans un autre cas de figure : ‘’… Si j’étais allé au Niger pour préparer un coup d’État, ça se saurait. Je suis allé rehausser le drapeau de mon pays dans l’art et la culture”.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI