Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Affaire adultère Lady Ponce /Son mari reconnait avoir tout inventé: Voici son mea culpa

Par peur de perdre l’amour de sa vie, certains sont prêts à tout, quitte à discréditer aux yeux du monde l’être aimé.

C’est ce qu’à fait l’époux de la talentueuse artiste camerounaise Lady Ponce.

Le dieu cyclone comme il se fait appeler dans le milieu du showbiz au Cameroun a fait de grandes révélations sur ses réseaux sociaux, il y’a quelques heures.

Après de lourdes accusations d’infidélité portées sur son épouse, l’homme a fait son mea culpa. Mieux, il a avoué avoir monté cette supercherie de toutes pièces, voyant que celle-ci lui échappait.

Lire aussi : Coronavirus : Jacob Desvarieux contaminé et hospitalisé par la rumeur

Il y’a de cela quelques moi, Rufine m’a dit qu’elle voulait le divorce car la distance l’affectait énormément. Mais moi je n’étais pas préparé à accepter cela car je sentais le poids des insultes et du mépris vu que je sortais déjà il y’a quelques années d’un divorce très médiatisé. J’ai donc demandé à Rufine de revenir sur sa décision et elle était catégorique.

J’ai donc décidé de faire recours au chantage pour sauver mon mariage en vain. Vu qu’elle n’était pas prête à renoncer à sa démarche, j’ai donc été sur le coup de la frustration et de la colère, d’orchestrer une vraie machination pour ternir son image.

Je percevais la vie comme un combat de boxe. Sous le coup de la colère, on peut poser des actes insensés mais revenir sur ses pas et rétablir la vérité qui est une action qui nous affranchit. J’ai fabriqué des échanges whatsapp avec les noms de quelques personnes qui lui étaient proches dans le but de la jeter à la vindicte populaire et la détruire.

Je vous demande tous pardon surtout à elle.

A t’il écrit en guise d’explication à ses derniers agissements.

Lire aussi : Justice: Après 15 jours de grève de la faim, la chanteuse Rokia Traoré libérée sous conditions

Il n’a pas manqué dans son discours de présenter aussi des excuses aux deux prétendus amants de sa femme, victimes collatérales de sa jalousie.

Il s’agit de Greg Belobo et Raphaël Abouem.

L’eau versée pourra telle être reprise à nouveau? On dit bien qu’une faute avouée est à moitié pardonnée mais ce mea culpa ne vient-il pas tardivement ?

Nous aurons le temps d’observer la suite…

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires