Affaire Bygmalion : la gaffe d’un proche de Carla Bruni enfonce Nicolas Sarkozy

Un proche de Carla Bruni s’est exprimé dans le numéro d' »Envoyé Spécial » concernant l’affaire Bygmalion et diffusé sur France 2. Mais en dévoilant le réel prix de la musique composée pour le candidat Sarkozy, il a sans le voir enfoncé l’ancien président.

« J’ai le souvenir que la musique m’a été offerte par un de mes amis« . Voilà ce qu’a déclaré Nicolas Sarkozy aux juges quand il était interrogé au sujet de l’hymne musical utilisée pour sa campagne présidentielle en 2012.

Mais dans un numéro d' »Envoyé Spécial », les journalistes qui enquêtent sur l’affaire Bygmalion ont retrouvé le compositeur de cette bande-son, Laurent Ferlet, qui est également un ami de Carla Bruni. Problème : lui affirme qu’elle a été facturée… 86.000 euros… soit le double de la somme déclarée auprès de la commission des comptes de campagne. Et lorsqu’on lui apprend que le chiffre n’est pas le même, il semble comprendre qu’il a fait une boulette : « Ah bon ? » s’exclame Laurent Ferlet, qui, acculé, enchaîne : « Je sais pas, je ne veux pas foutre la merde ». C’est bien de s’en inquiéter, mais c’est un peu tard… En voilà un que Nicolas Sarkozy ne va pas remercier !