Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Affaire M. Sylla (jeune femme droguée et violée par 3 médecins) : Son père sort du silence (senenews.com)

Il y a quelques semaines, M’Mah Sylla, jeune femme âgée de 25 ans, aurait été droguée puis violée par des soi-disant médecins dans une clinique de la banlieue de Conakry. Mais dans la soirée du samedi 20 au dimanche 21 novembre, elle est décédée à Tunis, suite à sa 7e opération dans une structure sanitaire où elle était évacuée.

Lire aussi : Cameroun : En route pour l’aéroport afin de partir en France, elle meurt dans un accident

Chez elle, à Tombolia, c’est la grande consternation. Interrogé par Africaguinée, son père a demandé justice.

« Cette affaire me dépasse désormais car même la première autorité du pays, le président de la République a pris les devants pour l’évacuation de ma fille, il s’est déplacé pour lui rendre visite à l’hôpital Ignace Deen. Il s’est impliqué fortement pour que ma fille recouvre sa santé, malheureusement elle est morte. On ne peut que s’en remettre à la volonté divine. Nous restons derrière les autorités pour que la loi soit appliquée contre ceux qui ont été la cause de la mort de ma fille. Nulle n’est au-dessus de la loi. Alors, qu’elle s’applique », réclame Mamadou Bhoye Sylla.

Lire aussi : Après Mbappé, Mani Bela se propose de trouver une femme au général Makosso

Pour ce dernier, sa fille M’Mah Sylla était une fille exemplaire, aimée de tous. « Ma fille avait fini son métier de couturière. Elle était devenue maîtresse et avait son propre atelier. C’était une fille respectueuse de tous. Tout le quartier est unanime sur son comportement exemplaire. Ceux qui l’ont fait subir ce traitement m’ont fait juste perdre ma progéniture. Sinon c’était une bonne personne », regrette son père.

VOUS AIMEREZ AUSSI