Affaire Pénélope Fillon : une enquête ouverte sur la réalité des activités d’attachée parlementaire de l’épouse de François Fillon

« Le Canard enchaîné » a dévoilé mercredi 25 janvier que la femme de François Fillon aurait été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire de son mari ou du suppléant de celui-ci.

Le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits, mercredi 25 janvier sur les activités d’attachée parlementaire de Pénélope Fillon, l’épouse de François Fillon.

Pénélope Fillon aurait été rémunérée en tant qu\'attachée parlementaire de son mari et de son suppléant pendant huit ans.Pénélope Fillon aurait été rémunérée en tant qu’attachée parlementaire de son mari et de son suppléant pendant huit ans. PHILIPPE LOPEZ

Cela fait suite à la parution d’une enquête du Canard enchaîné. Selon le journal satirique, elle aurait perçu « environ 500 000 euros brut sur les caisses parlementaires » en huit ans. L’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

De 6 900 à 7 900 euros mensuels

Le Canard enchaîné raconte qu’en 2002, Pénélope Fillon, sans profession connue et toujours restée en retrait des activités politiques de son mari, devient collaboratrice du suppléant de celui-ci, Marc Joulaud. D’après les chiffres obtenus par l’hebdomadaire satirique, c’est à cette période qu’elle sera rémunérée le plus, avec des sommes allant de 6 900 à 7 900 euros mensuels. Le journal affirme qu’en 2012, Pénélope Fillon a de nouveau été rémunérée « pendant six mois au moins » quand François Fillon est redevenu député, après cinq ans à Matignon.

L’hebdomadaire rapporte également que Pénélope Fillon a été salariée, entre mai 2012 et décembre 2013, de la Revue des deux mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, un ami de François Fillon. Elle aurait touché alors environ 5 000 euros brut par mois.

L’équipe Fillon se défend

Thierry Solère, porte-parole du candidat de la droite à la présidentielle, a confirmé que Pénélope Fillon avait « bien été la collaboratrice de François Fillon » et qu’elle « a travaillé à la Revue des deux mondes« , sans citer de montant de rémunération. Pénélope Fillon « a toujours travaillé dans l’ombre, car ce n’est pas son style de se mettre en avant », a fait valoir Thierry Solère, en précisant qu’elle est « diplômée ».

Invité sur franceinfo mercredi 25 janvier, Florence Portelli, l’une des porte-parole de François Fillon s’interroge : « Pourquoi vient-on chercher cette histoire, alors qu’il n’y avait rien d’illégal ? Est-ce qu’il n’y a pas une volonté de déstabiliser le principal favori de la course ? » De son côté, François Fillon a déploré : « La séquence des boules puantes est ouverte. »

franceinfoFrance Télévisions
avatar