Affaire Théo : l’IGPN estime que « le viol n’est pas établi »

Après avoir visionné l’ensemble des vidéos, l’IGPN a conclu que « l’élément intentionnel pouvant caractériser le viol n’est pas établi ». L’Inspection générale de la police nationale a conclu que « l’élément intentionnel pouvant caractériser le viol n’est pas établi » lors de l’interpellation de Théo L., le 2 février à la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois.

L’Inspection générale de la police nationale a conclu que « l’élément intentionnel pouvant caractériser le viol n’est pas établi » lors de l'interpellation de Théo L., le 2 février à la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois.