Allemagne: manifestation contre l’arrivée de l’extrême droite au Bundestag

Environ 10 000 personnes ont manifesté dimanche 22 octobre à Berlin contre le racisme et contre l’entrée du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne au Parlement allemand. Le Bundestag se réunira pour la première fois lundi et l’AfD, troisième force après les élections du 24 septembre, y entre en force avec plus de 90 députés.

Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

media
«Contre le racisme au Parlement» peut-on lire sur une des bannières au sein du cortège de la manifestation
à Berlin, ce dimanche 22 octobre 2017.

« Pas de nazis au Bundestag » « Non à l’AfD », « Notre alternative, c’est la solidarité ». De nombreuses organisations soutenaient la manifestation de dimanche. L’initiative en revient à un étudiant d’origine turque, ancien demandeur d’asile.

Ali Can a fait parler de lui en répondant par téléphone aux inquiétudes de ses compatriotes séduits par les thèses de l’AfD. « J’aurais souhaité un autre résultat et je sais que cette législature sera différente des précédentes, entre autre parce que l’AfD siègera au Parlement. Je suis ici avec vous aujourd’hui pour montrer que le racisme et la haine n’ont pas leur place au Bundestag », clame-t-il.

Cette manifestante de couleur est particulièrement inquiète de la victoire de l’AfD et de l’entrée du parti d’extrême droite au Parlement. « J’ai peur pour mes droits, pour ma santé, pour ma vie, dit-elle. C’est important d’être ici aussi même si ça ne change plus vraiment les choses. Il faut manifester tous les jours et pas seulement aujourd’hui. Et peut-être qu’il faudrait être plus radicale et plus militant et ne pas se contenter de descendre dans la rue. » 

L’AfD a dénoncé en amont la manifestation de ce dimanche la qualifiant d’« attaque contre la démocratie » et estimant qu’il s’agissait d’une « discrimination inacceptable contre des députés librement élus ».

Rfi.fr