Comment appeler Bill Clinton si sa femme devient présidente ?

C’est une question qui se pose très sérieusement de l’autre côté de l’Atlantique. En cas de victoire d’Hillary Clinton mardi à l’élection présidentielle américaine, quel qualificatif donner à son mari Bill, lui-même ancien président des Etats-Unis ?

«Premier gentleman», «Premier mari», ou même «Premier homme», la question de nommer Bill Clinton en cas de victoire d’Hillary fait débat. [JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

«Premier gentleman», «Premier mari», ou même «Premier homme», désigner Bill Clinton si sa femme devient la première femme présidente des Etats-Unis relève du casse-tête.

Selon les experts, «Premier gentleman» pourrait s’imposer de manière informelle, plutôt que «Premier homme». Le terme «Premier mari» est quant-à-lui jugé trop fantaisiste. «Nous avons six femmes gouverneures aux Etats-Unis, et leurs maris, de façon non officielle, sont appelés Premier gentleman», explique d’ailleurs Lisa Grotts, experte depuis quinze ans des questions d’étiquette.

Mais le fait que Bill Clinton ait été lui-même ancien président des Etats-Unis vient compliquer la situation. Si Hillary Clinton était mariée à quelqu’un qui n’a pas été président, Bill Clinton aurait été «Premier gentleman» sans aucune hésitation.

Mais étant un ancien président, il ne peut pas être appelé «Premier gentleman» car c’est un titre inférieur à celui de président. Et certains critiques s’offusquent déjà à l’idée qu’il soit appelé, même officieusement, «Premier gentleman», car, disent-ils, son passé avec les femmes n’en fait pas forcément un gentleman…

«L’ancien président Clinton», pour le protocole

Bill Clinton, président des Etats-Unis de 1993 à 2001, pourrait donc tout simplement garder son titre honorifique d’ancien président. «Quand vous avez été président, vous en gardez le titre à vie», explique Allida Black, de l’Association historique de la Maison Blanche.

Et «il gardera son titre», confie cette historienne. Selon le protocole, Hillary et Bill Clinton seront ainsi respectivement appelés «le président Clinton et l’ancien président Clinton». Un protocole d’ailleurs déjà mis en pratique lorsque George W. Bush est devenu 41e président après le mandat de son père (43e président).

Si Hillary Clinton est élue présidente, «le bureau du protocole présidentiel travaillera avec les Clinton pour décider de comment renommer le bureau de la Première dame», ajoute Allida Black. Car, comme chaque «Première dame», Bill Clinton aurait droit à son cabinet et son personnel. Le couple Clinton, s’il élit de nouveau domicile à la Maison Blanche, se penchera donc très sérieusement sur cette question en apparence dérisoire mais qui, à l’avenir, pourrait faire école.

Par Direct Matin avec AFP
Back to Top