Armes iraniennes au Yémen: les Etats-Unis poussent le Conseil de sécurité à agir

Il est temps pour le Conseil de sécurité d’agir contre l’Iran. C’est ce qu’a déclaré Nikki Haley, l’ambassadrice américaine à l’ONU, à la suite de la publication d’un rapport. Des experts des Nations unies, affirment que Téhéran, a violé l’embargo sur les armes imposé au Yémen. 

media
Manifestation des partisans des rebelles yéménites houthis à Saada, le 5 février 2018. 

Des drones et des missiles balistiques ont été livrés aux Houthistes. Ces rebelles chiites en guerre contre le pouvoir yéménite sont discrètement soutenus par l’Iran. Même si la République islamique, ne cesse de le répéter : elle ne joue aucun rôle au Yémen.

Pourtant en analysant les débris des missiles utilisés par les Houthistes, les experts de l’ONU semblent catégoriques : l’équipement militaire de la milice chiite a une provenance bien déterminée : l’Iran. Cette preuve accablante constitue une violation selon Nikki Haley. L’ambassadrice américaine à l’ONU demande une action forte. Le Conseil de sécurité des Nations unies doit agir.

Téhéran rejette ces accusations et accuse à son tour les Etats-Unis d’avoir fabriqué des preuves de toutes pièces. L’Iran, pointe également le parti pris américain dans cette guerre au Yémen. Washington soutient et arme l’Arabie saoudite. Riyad, qui lutte contre les rebelles houthistes, écrase le Yémen sous un tapis de bombes. De puissantes frappes aériennes visent régulièrement la population yéménite.

Rfi.fr