Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

A’Salfo et son équipe inspectent les lieux !

A quelques jours de l’ouverture de la 9è édition du festival des musiques urbaines d’Anoumanbo (Femua 9), le groupe ‘‘Magic System’’ a procédé à la visite de l’espace devant abriter cet événement culturel majeur. Le lead vocal du quatuor, A’salfo, a profité de l’occasion pour faire le point de leurs projets de construction d’établissements scolaires.

 Le Femua 9 est en ce moment au centre de toutes les attentions. Il suffit simplement de pointer le nez dans la ville pour s’en rendre compte.  Les grandes voies, artères et ruelles sont envahies par des panneaux publicitaires annonçant l’événement. Ce samedi 9 avril 2016, le groupe ‘‘Magic System’’, initiateur de ce festival d’envergure, s’est rendu à Anoumanbo dans la commune de Marcory. Avec en ligne de mire, une séance de repérage de l’espace devant abriter cet événement. Le lead vocal du groupe, A’salfo a rassuré la presse concernant le bon état d’avancement des préparations.

 « Nous mettons les bouchées doubles. Depuis plusieurs semaines, nous faisons des séances de repérage. Aujourd’hui nous avons axé notre repérage sur la sécurité (…) Le Femua est l’un des rares événements qui n’a jamais trahi son affiche. Tous les artistes conviés seront bien présents.  Deux jours avant le début de l’événement (le 17 avril, ndlr), les premières délégations vont arriver », a déclaré A’salfo.

Pour la première fois de son histoire, le Femua se déroulera parallèlement à Korhogo (nord du pays). Durant les deux derniers jours du festival 23 et 24 avril, ndlr), la ville sera principalement marquée par de grands concerts, ainsi que la cérémonie de clôture. A’Salfo qui veut réaliser un grand coup avec cette innovation de taille, s’est montré confiant  en ce qui concerne son desideratum.

« L’étape de Korhogo est l’une des plus importantes. Il y a beaucoup d’attente car c’est la première fois que le Femua se déroule à l’intérieur du pays. C’est un enjeu passionnant (…) Les autorités locales prennent toutes les dispositions pour que ce soit une belle fête », a-t-il assuré.

A’Salfo, de son vrai nom Salif Traoré,  a par ailleurs, abordé le volet social du Femua. Le ‘‘Zougloumaker’’ et sa bande qui se sont engagés à faire sortir des établissements scolaires de terre, ont fait le point sur leurs projets en cours d’exécution lors de cette rencontre.

« L’école de Bangolo est presque prête. Nous allons l’inaugurer à la fin du mois de mai (2016, ndlr). Nous avons indiqué cette date puisque nous ne voulions pas procéder à l’inauguration durant le Femua. Nous allons maintenant offrir  une école à Séguéla », a indiqué A’Salfo aux côtés de Manadja, Goudé et Tino, les autres membres du groupe ‘‘Magic System’’.

Ces actions sacerdotales devraient apporter un grand coup de pouce au gouvernement ivoirien, qui pour combattre la délinquance et l’illettrisme, a procédé à l’instauration de l’école obligatoire sur tout le territoire national.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,