Attaque au Carrousel du Louvre : l’assaillant placé en garde à vue

Il avait été grièvement blessé et les médecins le considéraient entre la vie et la mort dans la nuit de vendredi à samedi après qu’il a été abattu par un militaire vendredi matin. Le suspect de l’attaque au Louvre est sorti d’affaire : son pronostic vital n’était plus engagé, samedi matin. Ainsi, bien que toujours hospitalisé, il a été placé en garde à vue ce samedi à 18h45, au centre hospitalier Georges-Pompidou de Paris, et pourra être interrogé par les enquêteurs.

Le Carroussel du Louvre, vendredi 3 février vers midi. Le public confiné pendant l’attaque est évacué. (LP/OLIVIER ARANDEL.)
En effet, ce dernier a été déclaré «audible» par les médecins. L’état de santé du suspect, qui souffre de blessures sérieuses à l’abdomen, s’est nettement amélioré.

Intubé mais éveillé

Le suspect souffre de sérieuses blessures aux intestins. Il est intubé et ne peut pas communiquer : les enquêteurs ne peuvent pas l’interroger dans l’immédiat. Selon une source proche de l’enquête, «la situation peu évoluer». Il va en effet «beaucoup mieux» et «a été réveillé ce matin après avoir été opéré» vendredi à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris, confirme une source policière.

Vendredi matin, ce jeune Egyptien de 29 ans armé de deux machettes a attaqué un militaire dans la galerie marchande du Carrousel du Louvre. Le jeune homme s’en est d’abord pris à un premier soldat qui a pu le repousser avant de s’en prendre à un de ses collègues qui a chuté au sol. Après avoir vainement tenté de l’écarter, ce dernier a d’abord fait feu dans le bas de l’abdomen de son assaillant avant de tirer à nouveau à trois reprises. 

Hier soir, le pronostic vital du terroriste était « très engagé ». Un militaire a de son côté été légèrement blessé au cuir chevelu.

LeParisien.fr