Attaque devant Notre-Dame: l’auteur s’est radicalisé seul sur internet

L’homme soupçonné d’avoir agressé un policier, mardi dernier, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été déféré ce samedi 10—juin à un juge, avant d’être mis en examen et écroué. Farid I., 40—ans, étudiant algérien en situation régulière en France, avait légèrement blessé un policier à coups de marteau, il y a 4—jours avant d’être lui-même blessé par un tir de riposte. Le procureur de Paris donnait une conférence de presse sur ce dossier.

 media
Quatre jours après l’attaque au marteau d’un policier devant Notre-Dame de Paris, le procureur de Paris,
François Molins a dressé le profil de l’assaillant.

Devant la presse, François Molins confirme les informations parues ces derniers jours. Farid I. est ce que l’on appelle un « loup solitaire ». Un homme qui s’est radicalisé seul dans la chambre universitaire qu’il louait en banlieue parisienne.

C’est ce que le magistrat déduit des vidéos et autres documents à la gloire de l’organisation Etat islamique (EI) retrouvés sur l’ordinateur et sur des clefs USB appartenant à l’apprenti jihadiste.

« Les dates des dernières modifications des fichiers ont été effectuées entre janvier et juin 2017, ce qui ne permet pas aujourd’hui de connaître la date du premier chargement, mais a minima d’avoir la certitude que le chargement de plusieurs de ces fichiers remonte au moins à janvier 2017 », a déclaré François Molins.

Le procureur de Paris confirme avoir retrouvé par ailleurs une vidéo d’allégeance à Daech au domicile de Farid I. Une vidéo que l’étudiant a tenté de partager sur les réseaux sociaux.

« Farid I. a admis avoir ouvert un compte Telegram le matin du 6 juin dans la perspective d’envoyer sa vidéo d’allégeance à un internaute quelconque publiant des actualités de l’Etat islamique sans y parvenir toutefois. »

Et le magistrat de conclure que si Farid I. semble effectivement avoir agi seul, il avait l’intention de partager son passage à l’acte avec l’organisation Etat islamique.

Rfi.fr