Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

‘’Ayossé’’ de Chantal Taïba, la première chanson de soutien aux Eléphants footballeurs

A la Coupe d’Afrique des Nations, édition 1984 que notre pays la Côte d’Ivoire avait l’honneur d’organiser, la mobilisation avait été sonnée avec aux premiers rangs par le président Félix Houphouet-Boigny, notre premier président et Laurent Dona Fologo, alors ministre de la jeunesse et des sports, le maître d’ouvrage de la CAN de cette année-là.

Malgré une belle entrée du pays organisateur qui étrilla le Togo par 3 buts à 0, la Côte d’Ivoire est sortie au 1er tour. Les Ivoiriens furent consolés par le président Félix Houphouet-Boigny pour qui, notre équipe nationale n’était, à cette époque, composée que d’éléphanteaux. Elle avait tout le temps de grandir en expérience pour faire place aux vrais ‘’Eléphants’’.

Lire aussi : Emma Lohoues reçoit une distinction de la ville de Houston aux Etats-Unis (Vidéo)

C’est ce qui fut fait avec le sacre de la Côte d’Ivoire, 8 ans plus tard au Sénégal. Un fait à souligner. Les chansons à la gloire des équipes nationales n’existaient pas à l’époque et l’artiste qui a ouvert le bal pour le Côte d’Ivoire fut Chantal Taïba avec son titre ‘’Ayossé’’. Oui, elle fut la première artiste à créer une chanson de soutien aux pachydermes ivoiriens.

Monguéhi Guéhi François, Miézan Pascal, Koffi Kouadio, Adjoukoua Gaston, Zahoui Madou Laurent, Tchétché Aimé, Dré Moise, Gadji Céli, Akoupo Jonas, Sacré Abiali, Gbala Gnato, Guédé Gba, Youssouf Fofana, Goba Michel…tels sont les joueurs sélectionnés que la chanteuse célébrait dans cette œuvre, devenue très populaire à l’époque.

Lire aussi : Gros plan : Voici Adama Konaté dit ‘’Chaud Blanc’’, un champion de boxe devenu apprenti gbaka (video)

La diva Aïcha Koné sortira une version à elle ; plus tard en janvier 85 Lougah François chantera ‘’zia zia’’ pour la campagne égyptienne mais l’histoire retiendra que c’est la ‘’lycéenne’’ de la musique ivoirienne (surnom de l’époque de chantal Taïba) qui est l’auteure du premier hymne à la gloire des éléphants.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI