Ban Ki-moon renonce à briguer la présidence sud-coréenne

L’ex-secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a renoncé mercredi à briguer la présidence sud-coréenne après s’être montré incapable de troquer son prestigieux costume de diplomate pour un habit de candidat crédible en prise avec la réalité de ses concitoyens.

Le haut fonctionnaire de 72 ans était rentré en janvier après huit ans passés à la tête du secrétariat général de l’ONU.

De nombreux observateurs lui prêtaient depuis longtemps l’ambition de postuler à la fonction suprême. Mais il n’avait jamais avoué ses intentions.