Bayrou : Fillon n’a « pas d’autre solution » que de se retirer de la présidentielle

Pour le président du MoDem, l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants constitue « une atteinte à la décence ».

Pour le président du MoDem, l'affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants constitue "une atteinte à la décence". 
Pour le président du MoDem, l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants constitue « une atteinte à la décence ». © HAMILTON/REA