Bénin: Georges Bada, président par intérim du parti RD, répond à Rosine Soglo

Présenté comme un frondeur, Georges Bada, le président par intérim de la Renaisance du Bénin (RB), a répondu aux critiques de la fondatrice de cette formation politique, Rosine Soglo. Cette dernière était montée au créneau pour protester après la déchéance de son fils, Lehady Soglo, de la présidence de la RD.

Leahdy Soglo (en bleu), alors président du parti RB, en compagnie de son père Nicéphore, ancien président du Bénin (en jaune), en 2006.

La crise couve toujours au sein du parti Renaissance du Bénin (RB). Son président par intérim, qui passe pour un « frondeur », s’insurge contre les récentes déclarations de Rosine Vieyra Soglo, la présidente-fondatrice du mouvement.

« Lehady Vinagnon Mitoun Soglo continue d’être le président de la RB », avait-elle lancé. Mais pour Georges Bada, l’ex-première dame défend son fils – maire de Cotonou récemment déchu de la direction du parti – pour les mauvaises raisons.

« Je ne m’attendais pas à ce qu’elle dise autre chose, elle est dans son rôle de mère et elle a oublié de jouer son rôle de présidente de parti, estime-t-il. Je la comprends mais pour ce qui concerne le rôle du parti, tous les militants, tous les Béninois qui ont un jour voté pour la Renaissance du Bénin, doivent se sentir concernés. »

« Reconstruire le parti »

Agée de 83 ans, Rosine Soglo, qui est par ailleurs la doyenne des députés béninois, a fait valoir lors d’une conférence de presse à Cotonou le 29 mai que les frondeurs, dont Georges Bada, n’avaient qu’à quitter le parti « s’ils ne sont plus d’accord avec le président ». « Je leur donne ma bénédiction », disait-elle.

« Cette décision de chasser le propriétaire de sa maison, c’est la première fois que je vois cela de ma vie », avait-elle déclaré en réponse aux dissidents qui ont exclu son fils. « Ce n’est pas eux qui nous chasseront de la RB. Ils n’en ont pas le pouvoir, ils n’en ont même pas la force. »

« Quand vous sentez qu’une maison est malade, vous pouvez la nettoyer, réplique Georges Bada. C’est ce que nous sommes en train de faire. Nous ne voulons pas créer de nouveau parti, mais nous voulons reconstruire le parti dans lequel tout Béninois qui, un jour, a voté pour la Renaissance du Bénin, puisse se retrouver. »

Rfi.fr