Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Bilé Didier : Les raisons de son départ en France… le métier qu’il aurait voulu faire

Revenu s’installer en Côte d’Ivoire où la vie lui sourit à nouveau, Bilé Didier revient quelque peu sur quelques pans de son passé.

Il a été le fer de lance du Zouglou, cette musique identitaire ivoirienne créée trente plus tôt.

Trois décennies en arrière donc, sa popularité était telle qu’il ne pouvait se permettre de se hasarder dans les rues des villes du pays.

Lire aussi : Scolarisation et autonomisation de la femme : Mme Bacongo au secours des femmes des quartiers précaires d’Adjahui, Zimbabwe, Colombie…

En effet, au début des années 90, naissait le Zouglou qui deviendra très rapidement, une véritable « pandémie » musicale dans le pays. Bilé Didier et les « Parents du Campus » en étaient les rois. Et partout lors de ses prestations, l’artiste en portait toujours la casquette de pilote. Ce qui était très significatif pour lui, car le métier dont il rêvait était de devenir pilote. Il traduisait ainsi son rêve d’enfant à travers cette casquette de pilote qu’il portait fièrement face à ses nombreux fans partout où il passait.

Et selon Bilé Didier dont il s’agit, à un moment donné, il était totalement victime de sa popularité. Il était impossible pour le chef de file et ses amis de se rendre sur le Campus pour suivre les cours tranquillement.

Lire aussi : Lutte contre la Covid-19/ Réouverture prochaine des Établissements de Nuit : Serge Bri, Aimé Zebié, Solo SS…chez le Préfet d’Abidjan

Devenue l’une des personnalités les plus célèbre du pays à la tête de la formation « Les Parents du Campus », Bilé Didier était finalement appréhendé selon lui comme un « perturbateur de cours » à l’Université d’Abidjan. Car à chaque fois qu’il y mettait les pieds, les étudiants accouraient de partout pour le voir. Et les cours étaient arrêtés. C’est ainsi que le gouvernement ivoirien leur aurait octroyé des bourses pour se rendre en Europe en 1993 afin de calmer les choses les choses sur le Campus. Il donc part en France pour continuer ses études en novembre 1993. « C’est le ministère qui m’a envoyé en France car lorsque je mettais pied à l’université, il n’y avait plus cours », confiera-t-il lors de l’émission « Carrefour Week-end » le samedi dernier sur « Fréquence 2 ».

Lire aussi : Douk Saga : Boro Sanguy fait de grosses révélations 13 ans après son départ

Et selon le concerné, son départ en France a été pour lui, une bouffée d’oxygène car il pouvait désormais faire des choses sans être acculé par le public et ses fans. Malheureusement, quelques semaines seulement après son départ en France, le Président Félix Houphouët-Boigny qui a été à l’origine de son départ à travers son ministre de l’Enseignement supérieur et de la formation scientifique d’alors, décédera en France le 07 décembre 1993.

Ce sont des souvenirs qu’a confiés le nouvel animateur de l’émission « Esprit Zouglou » sur « A+Ivoire » où Bilé Didier a échangé le samedi 24 mai 2020 dernier en direct avec ses fans.

Par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,