Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Billon veut davantage protéger les consommateurs

 Les mécanismes de protection des consommateurs de Côte d’Ivoire s’étoffent de jour en jour. Cela, ils le doivent à l’action du gouvernement avec à sa tête le président de la République, Alassane Ouattara. Mais surtout au premier des consommateurs, le ministre du Commerce Jean-Louis Billon. Pour preuve, l’émissaire du gouvernement est allé soumettre ce jeudi 2 juin 2016 à l’hémicycle au Plateau, deux projets loi. Devant les 23 membres sur les 40 que compte la commission des affaires économiques et financières de l’Assemblée nationale, le ministre a exposé les motifs de ces projets de loi pour le bien-être des consommateurs.

Le premier projet de loi est relatif à la répression des fraudes et des falsifications en matière de vente des biens ou services. Selon lui, ce texte prend en compte tous les aspects de la chaine de commercialisation et de distribution non réglementés depuis la production jusqu’à la consommation finale en vue de garantir la transparence et la loyauté dans les transactions commerciales. Il comporte sept chapitre consacrés aux diverses dispositions légales. Le second, lui, est relatif au système national de métrologie en Côte d’Ivoire. Il vise, d’une part, à adapter le dispositif juridique national aux différentes mutations technologiques en matière de métrologie et, d’autre part, à assurer de manière intégrée la prise en compte de tous les aspects de la métrologie afin de rendre plus cohérente et efficace la politique nationale de métrologie et de doter le pays d’une législation adaptée aux standards internationaux. Il s’articule autour de neuf chapitres.

La métrologie est la science de la mesure et concerne les instruments de mesure et leur champ d’application. Après les débats et amendements, le président de la commission Koné Brahima Yves et ses homologues députés ont voté à l’unanimité les deux projets de loi. Jean-Louis Billon s’est félicité de ce vote plébiscite et a souligné l’importance de ces textes pour l’économie ivoirienne en général mais pour les Ivoiriens en particulier. Par ailleurs avant de se séparer de ses hôtes, le membre du gouvernement leur a donné rendez-vous le lundi 6 juin pour la présentation d’un autre texte relatif à la loi sur la consommation. Qui de son avis est très cher au cœur des consommateurs. La raison de cette effervescence pour ce texte est qu’il met en exergue leurs droits et devoirs, a-t-il conclu.

Franck Kouassi

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,