Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Blé Goudé: « Je tire beaucoup de leçons de la mort » d’Hamed Bakayoko (actualiteivoire.info)

Charles Blé Goudé a encore au travers de la gorge la mort d’Hamed Bakayoko. L’ancien leader des jeunes patriotes l’a confié lors d’une interview accordée à Actu People. Charles Blé Goudé à propos de la mort d’Hamed Bakayoko : « On n’a pas entendu qu’il était malade pendant longtemps »

10 mars 2021, Hamed Bakayoko décède à Fribourg-en-Brisgau en Allemagne, des suites d’un cancer foudroyant. Ce décès du Premier ministre ivoirien intervient à la suite de la brusque disparition de son prédécesseur, Amadou Gon Coulibaly, décédé huit mois plus tôt en plein Conseil des ministres. Cette tragédie qu’a traversée la Côte d’Ivoire a suscité la réaction de nombreux acteurs politiques ivoiriens.

Lire aussi : Kenya : un homme brûle sa maison, creuse sa propre tombe et se suicide

Sept mois après, Charles Blé Goudé continue de ressasser cette douleur qui l’a étreint lors de la tragique disparition de Hambak. Revenant sur sa détention à la DST, Blé Goudé Charles a fait la part des choses : « Ce n’est pas monsieur Hamed Bakayoko, paix à son âme, qui m’a mis en prison. C’est le ministre de l’Intérieur, qui a joué son ministre de l’Intérieur, qui m’a mis en prison… Moi, je sais faire la différence entre l’individu et la fonction que cet individu occupe. »

Lire aussi : « Pour qu’il devienne riche, j’ai sacrifié mon utérus. Il m’a finalement jeté pour épouser une connaissance »

« À ceux qui l’accusent d’avoir eu un deal avec l’ancien ministre de la Défense, le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP) s’est voulu formel : « Je n’ai jamais été en deal avec Hamed Bakayoko… Mais j’ai été attristé par son décès; de la manière brusque et brutale dont il est mort. »

Et le filleul de Laurent Gbagbo d’ajouter : « Ce monsieur dégageait beaucoup de vie. Hamed est sorti du ghetto pour arriver au sommet de l’État. Il avait des rapports avec les enfants de la rue. Il savait faire la différence entre sa fonction et ses rapports humains. Je n’ai pas voulu qu’il disparaisse comme ça. Ça m’a fait très mal. On n’a pas entendu qu’il était malade pendant longtemps, et à moins de deux semaines, Hamed est décédé. » « Moi, je tire beaucoup de leçons de cette mort. Cela veut dire que la vie nous réserve beaucoup de surprises. Aimons-nous vivants ! » ,a-t-il confessé. LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires