Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Bleu Brigitte raconte comment elle a contraint son fils Apoutchou à ne plus insulter les femmes

Stéphane Agbré et sa mère Bleu Brigitte forment une paire incroyable.

La mère actrice et réalisatrice est un pilier indémontable pour son fils qui s’illustre comme l’un des ivoiriens les plus populaires du blogging.

Si le jeune homme résidant en hexagone est adulé, il a aussi longtemps défrayé la chronique par ses sorties assez crues qui n’étaient pas appréciées de tous, à commencer par sa génitrice Bleu Brigitte.

Lire aussi : Réconciliation : Les frères Okoye du groupe Psquare se réconcilient enfin

Sur le plateau des femmes d’ICI (NCI), la mère de l’influenceur ivoirien a révélé comment elle a réussi un tant soit peu à le canaliser sur la toile:

“Quand mon fils faisait des vidéos qui n’étaient pas vraiment aimées, les gens m’appelaient de partout. Stéphane est un garçon qui m’écoute beaucoup mais je choisis les moments pour parler avec mon enfant. Je connais son tempérament. Je sais ce qu’il aime et n’aime pas. Au début je l’ai laissé faire pour voir où il pouvait aller avec ses vidéos. Quand j’ai vu qu’il y avait des vidéos qui n’étaient pas bien, je l’ai appelé en lui disant de faire attention. Je lui ai dit :”Je veux que tu changes”.

Lire aussi : Un grand-père de 60 ans obligeait ses petites filles à le masturber

Il m’a dit Maman je vais essayer d’arranger. J’ai laissé le temps. S’il y’a quelque chose que mon enfant ne supporte pas, c’est qu’on ne se parle pas pendant une journée. Alors j’ai appelé sa fiancée en lui disant qu’à partir d’aujourd’hui, tant qu’il ne change pas, lui et moi on ne se parle plus.

Je me suis déconnectée de son Facebook, j’ai bloqué tous ses numéros et je suis restée dans mon coin. Il ne pouvait me joindre nul part. Cela a duré six jours. Le septième jour, sa fiancée m’a appelée me disant que ça n’allait pas chez mon fils. Il ne mangeait plus, c’était devenu bizarre. Dès lors il ma dit “Maman à partir d’aujourd’hui je ne vais plus insulter les femmes”.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI