Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Burkina Faso : Ladji Yoro, le civil volontaire qui combattait avec courage les terroristes

De son nom à l’état civil Soumaila Ganamé, Yoro Ladji était l’un de ces jeunes burkinabè volontaires qui se sont engagés aux côtés des forces régulières à défendre la patrie confrontée aux offensives djihadistes. Pendant plusieurs années, il a pris les armes pour défendre sa nation contre l’invasion terroristes et était considéré comme le ‘’symbole de la résistance’’. Acclamé pour son intrépidité et ses actions d’éclat, Ladji yoro n’échappera pas à la mort ce 23 décembre 2021.

Son unité et lui sont tombées dans une embuscade et le grand patriote est mort, laissant tout le burkina dans la désolation. Dans la foulée, des messages d’hommages ont envahi les réseaux sociaux qui témoignent de ce que fut l’homme.

Le président Roch Kaboré : ‘’Cet intrépide volontaire pour la défense de la patrie doit être un modèle de notre engagement déterminé à combattre l’ennemi jusqu’au sacrifice suprême’’ (twitter)

Lire aussi : Cameroun : pour devenir un artiste célèbre, il tranche la tête d’un gamin sur instruction de mystiques

Le président de l’Assemblée national Alassane Bala Sakandé : ‘’ c’est avec dévastation que j’ai appris la mort de Ladji yoro, à l’état civil Soumaila Ganamé, tombé ce jeudi 23 décembre 2021 dans une embuscade terroriste. Ma tristesse est d’autant plus grande que je l’ai inscrit au compte de l’Assemblée Nationale pour recevoir, à l’occasion du 11 décembre de cette année, une médaille dans l’ordre du mérite au regard de son engagement patriotique, son intrépidité exemplaire et ses multiples hauts faits de guerre…’’

Tahirou Barry, opposant : ‘’ aucun message de condamnation, aucun RIP, aucun décret de deuil national n’apaisera les cœurs. Seuls, l’action forte et les résultats sur le terrain ne seront que les réponses urgentes et nécessaires….’’.

L’internaute Ruivo Ouédraogo : ‘’ Croyez-moi, Ladji Yôrô n’est pas le seul. Notre peuple regorge en son sein de nombreux Ladji Yoro qui n’attendent seulement que les conditions soient créées pour exprimer leur intelligence et leur dévouement à la cause de la patrie…’’.

Lire aussi : Dernière heure : l’artiste camerounais Fhish et son épouse périssent dans un accident de la circulation

Dénis Zoungrana, journaliste : ‘’ tu étais et tu resteras le héros dans la lutte contre les terroristes. Que nul ne me souhaite bonne fête de fin d’année car il n’y a pas de fête pour moi cette année. Repose en paix ainsi que tes compagnons’’.

Steeve Zampaligré, web-activiste : ‘’ Comme tout Burkinabè, l’espoir placé en toi me faisait penser que tu étais immortel. Je n’osais croire un jour que tu pouvais t’en aller et surtout ainsi. Champion, tu as vécu utile, les dignes fils de la Patrie des Hommes intègres te restent reconnaissants. Vas en Paix ! Que la terre libre du Burkina Faso que tu as défendu au prix de ta vie te soit légère’’.

Le gouvernement burkinabè, rappelons-le, est confronté depuis 2015 à un conflit armé qui l’oppose à des groupes salafistes djihadistes. Dans le cadre de la lutte contre ces terroristes, une milice a été créée en décembre 2019. Du nom de Volontaires pour la Défense de la Patrie, en abrégé VDP, plusieurs jeunes burkinabès dont Ladji Yoro se sont distingués pour le sacrifice suprême à défendre les institutions de la République et Yoro était l’un des plus illustres de ces enfants que le Burkina Faso n’oubliera pas de si tôt.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI