Le Burkina Faso retrouve sa place à l’Assemblée parlementaire de la francophonie après l’insurrection populaire et à la période de transition.