Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Buzz/ La fille de feu Kalou Paul fait des confidences: « Mon père a été enterré comme Douk-Saga… »

Elle fait actuellement le Buzz sur la toile. Ani Patricia Kalou dite «Maman Ozoua » est la dame qui affirmait dans un micro-trottoir :

«… Gon est mort, ça nous fait mal. Moi-même mon papa est mort, il était à la SOTRA, Paul Kalou… Il est mort depuis 1991, ça me fait mal ». Interrogée sur ses propos, Patricia Kalou affirme qu’elle a juste dit ce qu’elle pensait.Mais qu’elle ne fait cependant pas allusion à la politique.

Lire aussi : Éléphants / Rumeur de le démission de Copa Barry – un agent de la FIF commente : « Ce n’est pas vraiment une démission mais ce que Copa a fait, c’est du bon sens »

« Je ne fais pas la politique comme les gens ont dû interpréter. Je n’ai pas de problèmes avec le pouvoir en place, ni avec le président actuel, ni avec les obsèques du Premier Ministre… ». A précisé Maman Ozoua dans un entretien accordé sur Life TV. Elle a aussi tenu à apporter des précisions sur l’identité véritable de son défunt père suite aux nombreuses images relayées sur les réseaux sociaux :

Lire aussi : Cote d’Ivoire: Toutes les autorités politiques ivoiriennes à Korhogo pour l’inhumation de Gon Coulibaly

« Kalou Paul, mon père, était un très bel homme. Il était commis principal à la Sotra. Un commis principal était dans un bureau et se chargeait de faire les boules de factures que vous voyez dans les bus… Mon père n’a jamais été chauffeur… C’est un bété de Daloa, précisément de Guédéguhé sur la route d’Issia. Toutes ces photos sur facebook sont fausses. Ce sont des montages ». Confie la fille de feu Kalou Paul avant de revenir sur les obsèques de ce dernier décédé en 1991.

« Mon père a été enterré dignement par la Sotra. Il y avait des bus à la disposition de la famille. Tout le quartier s’est déplacé. Mon père a été enterré comme un héros. Comme ce fut le cas de Douk Saga et aujourd’hui Gon ». Précise t-elle avant de lancer cet appel.

« Que les gens respectent quand même la mémoire du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, même si on fait encore les funérailles du père Kalou… A chaque fois que je prononce son nom, j’ai des frissons. Ce n’est vraiment pas facile ». A confié Ozoua, cette mère célibataire de 4enfants.

Par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,