Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cameroun: dans le Nord, une affaire de meurtre éclabousse la chefferie traditionnelle (rfi.fr)

Le lamido de Garoua – à la fois autorité administrative, religieuse et culturelle dans la capitale de la région du Nord – est mis en cause après la mort de son neveu, un jeune homme de 18 ans. L’affaire, qui fait grand bruit dans la ville, est portée devant la justice militaire. Une enquête est en cours.

L’affaire commence il y a dix jours. Lundi 1er février, un message du gouverneur de la région du Nord porte la mention « très urgent ». Il demande l’ouverture d’une enquête sur un « meurtre suspect » commis la veille au lamidat de Garoua. Et indique que le corps de la victime aurait été enterré « précipitamment ».

Lire aussi : Insolite : Kurt Zuma (Chrystal palace)condamné à payer près de 200 millions de Fcfa pour avoir battu son chat

Le préfet de la Bénoué autorise l’exhumation. Le corps d’Ali Youssouf est déterré. Sur les réseaux, une photo circule. Celle d’un homme allongé sur le ventre, des traces de sévices sur le dos. L’ONG Nouveaux droits de l’homme affirme avoir recueilli des témoignages rapportant des traitements brutaux.

Le lamidat donne une autre version des faits. Selon le communiqué du lamidat, le jeune homme sous l’emprise de drogues aurait été conduit à la demande de sa mère inquiète chez son oncle. Et il serait mort d’une crise cardiaque après avoir été pris de vomissements. LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI