Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Camille Makosso se prononce sur l’affaire Wizkid : ‘’…le comité d’organisation doit être entendu par la police…’’ (vidéo)

La star nigériane Wizkid annoncée en concert à Abidjan le 11 décembre 2022 a fait un faux bond aux organisateurs de l’événement. L’affaire fait actuellement grand bruit dans le milieu du show-biz car Willy Dumbo, l’homme qui tenait le crachoir a piqué une grosse colère contre le chanteur et son staff.

Des mots crus ont été tenus à l’endroit de l’artiste. Dans la foulée de la polémique, l’influenceur Camille Makosso a produit un direct Facebook dans lequel il s’en est pris et aux organisateurs et à l’artiste.

Lire aussi : Dans le sillage de wizkid, voici les stars qui ont déjà posé un lapin aux ivoiriens

Selon Makosso, ce flop n’est pas très clair et en principe, des interpellations policières devraient avoir lieu :

‘’…le comité d’organisation doit être entendu par la police d’abord parce que nous sommes face à une escroquerie notoire, numéro un les organisateurs, numero deux l’artiste parce que nous n’avons pas les écrits du contrat des organisateurs et de l’artiste…’’.

Selon le général Makosso, il soupçonne la manifestation de la ‘’marmaille’’ dans cette affaire, la marmaille étant dans la conception particulière de l’influenceur, l’art des contours subtils pour se faire de l’argent :

‘’…je vous explique quelque chose dans l’art de la marmaille et les histoires des escroqueries notoires où on appelle un artiste on lui demande faire les confirmations sachant pertinemment qu’il ne viendra pas, sachant pertinemment qu’on ne va pas respecter une clause du contrat, on ne paye pas tout l’argent, soit on paye une partie…’’.

Lire aussi : Attendu au Sofitel pour son concert, Wizkid publie ses photos en plein Chill dans son jet privé (video)

Le soupçon de Camille Makosso est d’autant plus fondé que selon lui, si l’artiste s’est produit au Bénin et non en Côte d’Ivoire, ‘’la capitale de la culture, c’est qu’il y a un problème que les organisateurs eux-mêmes ne nous disent pas…’’.

Très remonté, Makosso a surtout pris les organisateurs de spectacles qui n’ont d’yeux que pour les stars étrangères, là où les artistes comme Serge Beynaud, Debordo Leekunfa auraient été méprisés. Il s’est dit fier qu’un tel coup foireux ait été porté aux organisateurs qui devraient en tirer des leçons à l’avenir.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI