Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cancer du sein – Frédérique Leininger/ Claudia Tagbo: Destin croisé de deux miraculées…

“J’étais à un stade très avancé mais je ne me suis pas autorisée à flancher”.

C’est avec ces mots que la modeuse ivoirienne et directrice de publication du magazine elle.ci, Frédérique Leininger a planté le décor concernant la terrible épreuve vécue quelques années auparavant.

Jeune femme forte, Frédérique Leininger fait partie des miraculées du cancer du sein.

Tout a démarré peu après la naissance de sa fille. Quand elle est diagnostiquée (tardivement) elle tombe des nues. Le résultat est sans appel: Elle souffre d’un cancer du sein à un stade déjà très avancé.

Lire aussi : Déclaré mort, le vieux Ménékré donne de ses nouvelles (vidéo)

“Je devais donc avoir une chimiothérapie, ensuite une ablation du sein (mastectomie) puis une radiothérapie. Ce qui m’inquiétait était la perte de mes cheveux.

Au bout de la troisième chimio, je n’en pouvais plus. Le médecin a décidé de faire un scanner pour vérifier l’état des nodules (boules dans les seins) et voir si je pouvais arrêter la chimio. Et miracle, après vérification, je n’avais plus rien, plus rien du tout.” Des propos recueillis lors d’un entretien sur African Woman 2.0.

Pour la comédienne Claudia Tagbo, l’histoire remonte en plein cœur des années 2000.

Quand le médecin lui annonce le verdict, elle se met à rigoler, ayant du mal à croire ce qu’elle entend puis passe à la colère.

Lire aussi : La liste extravagante de Fally Ipupa pour la dot de sa fille créée un énorme scandale

La jeune femme avoisinant (à l’époque) la trentaine fait en ce moment ses armes au Jamel Comedy Club.

Une telle nouvelle ne peut ébranler sa détermination et sa rage de vaincre.

Entre répétitions et spectacles elle entame ses séances de chimiothérapies et radiothérapies.

“J’ai dit à la maladie: Je n’ai pas de place pour toi. Si tu restes tu vas être à l’étroit et tu vas devoir beaucoup te battre pour rester”.

Définitivement guéries et plus fortes que jamais, ces deux ivoiriennes sont désormais des symboles forts de la lutte contre ce tueur silencieux…

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI