Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Charles Mallory Hatfield , l’homme qui faisait tomber la pluie avec de la fumée.

Certains hommes détenaient des pouvoirs extraordinaires. C’est le cas de Charles Mallory Hatfield. Cet homme pouvait faire tomber la pluie n’importe quand et n’importe où rien qu’avec la fumée. Comment cela était-il possible ? Qui était cet homme ? Voici le récit qu’en fait le site  » Sachez-le  ».

 » Charles Mallory Hatfield est né en 1880. Il possédait une étrange affinité avec la météo. En effet, il pouvait faire pleuvoir à volonté, simplement en produisant des fumés à partir de réactions chimiques.
Il a malheureusement emporté son secret dans la tombe. Il a toujours prétendu utiliser des phénomènes naturels qu’il comprenait lui-même très mal.

Lire aussi : Sénégal : pour aider son ami arrêté pour trafic de drogue, il tente de faire disparaitre la preuve au sein de la gendarmerie

C’est en 1903 qu’il s’acquitta de son premier contrat rémunéré, près de Los Angeles. En 25 ans, il a mené à bien 500 contrats. Par exemple, la municipalité de Los Angeles lui demanda de remplir le bac de retenue. Il obtint 25 cm de pluie au pluviomètre, et l’eau du bac de retenue monta de 6 mètres.

Sa réputation devint rapidement mondiale.

En 1906, en Alaska, les torrents étaient à sec. Les mineurs, dont le travail dépendait de cette eau firent venir Hatfield. 36 heures plus tard, la pluie tombait.

L’un des exploits de cet homme hors du commun fut le jour, où en 3 heures, il obtint un mètre de pluie dans le désert de Mohave, en Californie.

Lire aussi : Accusé de ne pas respecter les contrats de spectacles, Samy Succès se défend

Cela ne s’était jamais produit et cela ne s’est d’ailleurs jamais reproduit depuis. Hatfield est mort en 1958. Malgré un demi-siècle de vérifications expérimentales et 2000 expériences sans le moindre échec, les scientifiques refusèrent toujours de croire en sa méthode. »

Malheureusement, Charles a emporté son secret dans la tombe.

Dan Singault

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires