Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cinéma/ Fatah et sa vache Jacqueline

Raconter les tares de la société, évoquer l’immigration avec humour, Il n’y a que l’art pour si bien le faire. La vache, est un film du réalisateur franco Algérien, Mohamed Hamidi. Une histoire qui relate les réalités de la société, à travers le voyage en France, de Fatah l’éleveur et sa génisse Jacqueline. Une séance de 91 minutes de pur bonheur. C’était ce samedi 21 Mai 2016 à l’Institut Français d’Abidjan, situé dans la commune du plateau.

Il est 15 Heures 45 minutes, lorsque les cinéphiles prennent place dans la salle de cinéma. La majorité des personnes présentes sont de race blanche. Quelques minutes plus tard, le technicien à l’intérieur de sa cabine de supervision, éteint les lumières. L’écran géant dans le fond de la salle s’illumine. Silence total. Les premières images du film défilent. Le personnage principal apparait.

« Fatah est un petit paysan algérien, qui n’a d’yeux que pour sa vache Jacqueline. Sa femme et ses deux filles ne sont pas en tête de ses priorités. Depuis de nombreuses années Fatah nourri un rêve. Emmener sa vache au Salon de l’Agriculture de Paris. Apres plusieurs tentatives vaines, il reçoit enfin une invitation pour le salon, sans la prise en charge du voyage. C’est ainsi que, aidé par tout le village, il part en France, en traversant la méditerranée en ferry. Une fois à Marseille, il parcourt la France à pied, accompagné de sa vache. Un voyage plein de surprises, d’expériences humaines et d’obstacles qui n’empêchent pas Fatah de garder espoir. Au cours de son voyage, il fait la rencontre de Philipe, un aristocrate fraichement divorcé et très endetté. Celui-ci devient son ami. Une fois arrivé à la foire, Fatah participe au concours où il remporte d’office, le prix spécial du public, un grand triomphe pour lui qui voit ses rêves se concrétiser. Après le concours, Il rejoint son pays où il est accueilli  en véritable héros par sa communauté et sa famille qui ont suivi ses exploits à la télévision ».

Une histoire touchante et drôle, très appréciée.

Air France
« Très joli film des acteurs authentiques », monsieur Philippe Barbieri.
les blancs
Madame Djédjé et madame Seri, venues voir le film affirment : « un très bon moment passé devant un super film ».

Depuis sa sortie en février 2016, ce film rencontre un véritable succès en France. Le second long métrage pour le réalisateur Mohamed Hamidi qui lui a permis de remporter le grand Prix et le prix du public au Festival de L’Alpe-d’Huez.

Lafalaise Dion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.