Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cinéma/ Le film qui a fait pleurer

Soraya et Ben sont un couple promis à une vie heureuse. A la suite d’une fausse couche, les médecins décèlent que Soraya ne pourra plus faire d’enfants sans risquer de mettre en danger sa propre vie. Là, tout va basculer. Cette harmonie va se déstabiliser. Le désir pressant de Ben d’être père va y contribuer énormément, laissant Soraya face à un dilemme. Faut-il réaliser le rêve de son mari d’être père et mettre en péril sa propre vie ou obéir aux ordonnances de la médecine de ne plus faire d’enfant et risquer de perdre un mari doux et attentionné. ? Telle est la trame de cette production cinématographique riche en émotion. Durant 105 minutes Kane Mahoula dans le rôle de Ben et les autres donnent envie d’aller jusqu’à l’épilogue. Fait marquant, de nombreux spectateurs ont écrasé une larme à la fin de ce film.

Une aventure de ‘‘fous’’ La qualité technique de cette production et le jeu de scène approprié des acteurs recommandent à chercher à connaitre les ‘‘hommes de l’ombre’’ qui l’ont chapeauté. Hors mis Kane Mahoula qui campait le rôle de Ben, c’est une équipe de jeunes (acteurs comme techniciens), amoureux fous du 7eme art qui ont donné vie à ce mélodrame. Réalisé par Ange Bayo et écrit par Fatima Touré, ‘‘Mon fils, mon mari’’ est une œuvre majeure. ‘‘Elle été conçue avec de petits moyens mais son succès sera à mettre à l’actif de ces gens qui aiment le cinéma et qui sont prêts à faire d’énormes sacrifices.’’ Dixit M. Ouattara Issa, le manager général de Compuland Studios, producteur de ‘‘Mon fils, mon mari’’.

2A

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,