Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Claire Bahi se confesse : « on a cherché maris des gens…. c’était une sorte de prostitution »

Le monde du showbiz cache bien de secrets. Et Dieu seul sait si tout ce bling-bling, cette vie d’étoiles et de confettis n’a pas une autre facette bien sombre. C’est ce que s’attèle à révéler Claire Bahi, l’ex-première dame du Couper Décaler.

Celle qui a fait les beaux jours du « roukaskass  » féminin a donné sa vie à Dieu et sa voix ne sert plus qu’à louer le Seigneur Jésus-Christ. Elle met donc en garde les générations montantes sur les souillures que cache la vie de stars. Et ses confessions sont parfois renversantes.

Lire aussi : Clichés de transexualité, injures, moqueries, tentative de suicide, Awa Sanoko raconte son calvaire des débuts

La plupart des grosses voitures que je roulais, c’est des voitures qui coûtent facilement 40 à 50 millions de Fcfa … Regardez ce qu’on gagne dans nos cachets du côté d’Abidjan. Pour quelqu’un qui touche 300 à 500 mille Fcfa par cachet, comment fais-tu pour avoir une voiture de 60 millions de Fcfa et subvenir à tes autres besoins?

C’était une sorte de prostitution. On est passé par beaucoup de choses; on a cherché mari des gens…Aujourd’hui, si je viens dénoncer tout ça, ce n’est pas pour blâmer ceux qui sont là-bas. Au contraire, c’est pour les encourager à accepter le Seigneur‘’, dévoile Claire Bahi. Comme quoi, il n’est pas bon d’envier les façades immaculées. Elles sont parfois aussi sales qu’un fond de poubelle.

Une confession profonde qui a fait le tour des réseaux et interpelle plus d’un.

Dan Singault de Blagouin

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires