Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Commerce/ Billon à l’écoute des commerçants

L’Organisation professionnelle du Commerce (OPC) a rendu un vibrant hommage à son ministre de tutelle, Jean-Louis Billon, samedi à l’Auditorium de la CAISTAB d’Abidjan-Plateau. Une célébration pour exalter les mérites d’un grand professionnel certes, mais la rencontre a remis au goût du jour  la question de la « carte professionnelle du commerçant, la mutuelle des commerçants, les nouveaux textes sur l’exercice du commerce en Côte d’Ivoire, etc. »

Jean-Louis Billon multiplie les actions d’un « ministre émergent », un représentant du Gouvernement réactif pour la cause de son département. Pour répondre à l’invitation de l’Organisation professionnelle du Commerce (OPC) samedi à l’Auditorium de la CAISTAB d’Abidjan-Plateau, Billon s’est rendu sur les lieux à pied, de son cabinet logé à quelques encablures à l’immeuble Hayat. Le ton était donné pour marquer l’esprit de la rencontre : convivialité, simplicité, franchise, efficacité, etc.

Les organisations professionnelles de toutes les filières du commerce en Côte d’Ivoire ont pris d’assaut de l’Auditorium de la CAISTAB, pour avant tout « dire merci au ministre Jean-Louis Billon pour les actions concrètes qu’il pose en faveur des commerçants ». Mme Irié Lou Colette, à la tête des femmes réunies au sein de la Fédération des commerçantes du vivrier en Côte d’Ivoire, mobilisées en grand nombre, a traduit un message d’amour, un message de vérité en des mots simples. « Moi, je ne connais pas papier, je voudrais vous dire que les commerçantes du vivrier vous aiment, elles sont reconnaissantes envers vous pour tout ce que vous faites, elles vous soutiennent. Grâce à vous, nous connaissons moins de problèmes, aujourd’hui », a-t-elle déclaré au pupitre, sous les ovations de ses membres. Mme Vanié Lou, présidente de la Confédération nouvelle des acteurs du vivrier de Côte d’Ivoire, Barry Bétail, Secrétaire général de l’Association de la filière bétail, Martial N’Djolé, président du Haut Conseil du Commerce en Côte d’Ivoire, se sont succédé au pupitre pour saluer les actions du ministre Billon. Notamment la création du Tribunal du Commerce, le recensement des commerçants, la Commission de la Concurrence et les projets en cours de réalisation dont la Carte professionnelle du commerçant, la Mutuelle des commerçants, etc.

Mais les commerçants ont sollicité le ministre Billon pour trouver des solutions urgentes aux problèmes qu’ils croyaient déjà résolus, notamment le retour des barrages routiers, les déguerpissements intempestifs de plusieurs sites, l’accès aux aires de commerce, etc.

Le ministre Jean-Louis Billon a annoncé ainsi la tenue, les semaines prochaines, des ateliers pour expertiser chaque filière du commerce en Côte d’Ivoire, identifier les problèmes pour y apporter des solutions. « Abidjan doit être la plaque tournante du commerce dans la sous-région ; on doit pouvoir tout trouver à Abidjan et aller les revendre dans la sous-région », a affirmé le ministre du Commerce. Pour ce faire, « il faut que l’accès aux financements soit une réalité, s’inscrire dans le formel au détriment de l’informel ».

Jean-Louis Billon n’a pas occulté l’intérêt des consommateurs sur la question de la vie chère. « Il faut identifier les réseaux qui posent problèmes et y apporter des solutions », a-t-il recommandé.

Les ateliers attendus les semaines à venir s’annoncent déterminantes ! Mais déjà, l’Organisation professionnelle du Commerce crie victoire. C’est un sacré boucan qu’elle a donné de voir samedi, surtout quand ses membres ont raccompagné le ministre Billon à pied, dans les rues du Plateau.

MZ Emmanuela

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,