Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Commerce : Le 1er comparateur de prix contre la vie chère créé

Le ministre du Commerce, Jean-Louis Billon ne cesse d’innover en matière de mécanisme de lutte contre la vie chère en Côte d’Ivoire. En collaboration avec un opérateur économique privé, il vient de se donner encore les moyens d’impacter positivement le panier de la ménagère.Dernière trouvaille en date, Econco.club, le premier comparateur de prix contre la vie chère. C’est une application et un site internet qui informent les consommateurs sur les différents prix des produits dans les circuits de distribution notamment les supermarchés, les marchés traditionnels, les commerce de proximité et les magasins spécialisés non alimentaires.La présentation officielle de cet outil révolutionnaire a été faite ce vendredi 10 juin à Abidjan-Plateau. « Nous rentrons dans l’ère du commerce moderne avec ce site. C’est un relevé systématique des prix et le consommateur a le libre choix. Ce moyen facilite la vie, car un client informé change son comportement d’achat », s’est félicité le ministre.

Poursuivant, il a rappelé que la vie est chère en Côte d’ Ivoire. C’est pourquoi, a-t-il justifié, tous les outils qui réduisent son coût sont les bienvenus. Pour le promoteur, Pierre N’Goré, c’est l’environnement favorable créé par le ministère du commerce qui a permis de mettre sur pied cette innovation qui est la première en Afrique. Il a souligné l’ouverture à la concurrence et les projets de loi en faveur des consommateurs initiés par Monsieur Billon. Il a salué la création du Conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC) qui vise à renforcer le dispositif institutionnel de lutte conte la vie chère et dont l’apport a été essentiel pour son projet. Et de préciser que le site comporte neuf rubriques. Selon lui, la consultation est gratuite et illimitée, sans frais d’appel. Il ya aussi plus de mille relevés de prix comparatifs par semaine. Et d’ajouter que plus de cent magasins y sont référencés et géolocalisés avec le calcul en avance des prix des courses, au franc prêt.

Il y a un dispositif d’alerte et d’autosurveillance commerciale. Toutefois, Monsieur N’Goré a indiqué que ses services sont en train d’étudier la méthode pour l’inclusion dans le processus des marchés traditionnels où l’on vend généralement au tas, sans prix fixe, et les boutiques de quartiers du fait de leur complexité. « Leur prise en compte se fera très prochainement », a-t-il dit. La présidente du CNLVC Bah Ranie Didice, quant à elle, a relevé que cette plateforme vient enrichir le programme de lutte contre la vie chère. Il guidera et informera les Ivoiriens sur les coûts des produits à la consommation, s’est-elle réjouie. Par ailleurs, le ministre du commerce a fait remarquer que les villes ont grandi et leur approvisionnement se fait difficilement. De son avis, il faut donc des centres de collecte et de dispatching et de la compétitivité dans le secteur. « Des ateliers sur la cherté de la vie et les filières concernées sont prévus pour bientôt. Mais il y a des secteurs cartellisés et mafieux qui empêchent l’assainissement du milieu », a-t-il décrié.

Franck Kouassi

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,