Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Concert BAZ 2018 : Franck Govoei fait des révélations avant le grand jour

Interview Franck Govoei (Superviseur Logistique, Coordonnateur artistique et communication du concert ‘’Bonne Année Zouglou’’)

C’est ce samedi 27 janvier qu’aura lieu la 2e édition du concert « Bonne Année Zouglou » (BAZ). Avant le grand jour, nous avons reçu un membre du staff organisationnel, Franck Govoei. Dans cet entretien qu’il nous accordé, Francky La Gova fait quelques révélations sur ce qui se prépare au Palais de la Culture.

Que va-t-il se passer à cette 2e édition du BAZ 2018 ?
Nous avons initié cette fête pour célébrer notre musique. Il s’agit par la même occasion, de faire le point de l’année écoulée, de présenter les perspectives et de remercier ce public Zougou qui soutient cette musique depuis 28 ans.

Peut-on connaître le contenu de cette édition ?

Le principe est d’abord d’être le 1er concert Zouglou de l’année. Secundo, réunir les meilleurs acteurs de ce genre, selon des critères propres à nous.

Lire aussi : The Heroes 225 – La célébration des tubes de l’année 2017

Quels sont ces critères-là ?
Il s’agira de faire un zoom sur ceux qui ont sorti des albums au cours de l’année écoulée. De même, ceux qui ont donné des gros concerts et ceux qui tournent fort actuellement seront pris en compte. La « BAZ » rassemblera tous les acteurs majeurs de l’industrie musicale du Zouglou pour une grande fête.

Quels sont les artistes qui seront en attraction ce 27 janvier au Palais de la Culture ?
Cette année, il y aura Yabongo Lova qui, l’année dernière, a sorti un album et a donné un très beau concert l’année d’avant. Il y a aussi le groupe ‘’Zouglou Makers’’ qui vient de sortir un nouvel album, Espoir 2000, Molière qui a fini l’année en beauté avec un grand concert, et Soum Bill.

Lire aussi : Interview Erickson Le Zoulou : “A Paris, je fais 60% de djossi et 40% de musique…”

Les artistes se produiront entièrement en live, avec un parrain et invité spécial en la personne de l’artiste bien connu Séhia Luckson Padaud. C’est le principe de ‘’Bonne Année Zouglou’’. L’année dernière, c’était Bilé Didier à qui on a ainsi rendu hommage. Car le rôle du Zouglou à travers la « BAZ », c’est aussi de dire merci à ceux qui ont bâti cette musique ivoirienne qui a inspiré et continue d’inspirer d’autres.

Pourquoi le choix de Luckson Padaud, qui n’est pas un faiseur de Zouglou ?
Déjà, le Zouglou n’est pas une musique fermée. Et c’est ce qui fait que cette musique a pu évoluer dans le temps et devenir l’une des plus puissantes de la place. Le Zouglou est aussi une philosophie qui s’est accrochée sur des rythmes existant en Côte d’Ivoire tels que l’Aloukou et certaines autres musiques qui constituent l’essentiel du répertoire de ce grand monsieur qu’est Luckson Padaud.

La musique de Padaud et celle de sa région ont été le socle au niveau de la rythmique, l’inspiration du Zouglou. Et c’est cette musique qui fait les 80% du Zouglou. De plus, Luckson Padaud qui a au moins 40 ans de carrière, est un maître de la scène live en Côte d’Ivoire. Le Zouglou s’est inspiré de ce que nos prédécesseurs tels que les Zakri Noël, Amedé Pierre, Mamadou Doumbia et bien d’autres ont fait avant nous. C’est une manière pour nous de rendre un hommage à ce pionnier, ce maître dont la plupart des chansons ont été reprises par les artistes Zouglou tels que ‘’Espoir 2000’’, Les leaders…

Lire aussi : Interview / Elvire Tanh : « On veut emmener les jeunes ivoiriens à parler leurs langues »

En dehors du volet musical, quelles autres attractions y aura-t-il autour de la BAZ ?
Les portes s’ouvriront à 10 heures avec un maquis géant pour créer la convivialité. Le démarrage effectif est prévu pour 17 heures. Pour les éditions à venir, des tables-rondes sont envisagées. Mais pour cette édition, on ne retient que le côté spectacle.

Outre les artistes programmés, est-il prévu que d’autres jeunes artistes se produisent en premières parties ?
Retenez que la liste n’est pas fermée sur les 5 que j’ai cités. Nous avons invité tout le monde, afin que ce soit une grande fête populaire et de famille. Pour plus d’efficacité, nous avons sélectionné 3 de nos jeunes qui cartonnent fort actuellement et que vous découvrirez le jour même. Ce sera une surprise pour le 27 janvier pour le volet play-back.

Lire aussi : Kédjévara et Zaparo ( Extra Musica) vous présentent le clip officiel de « Il faut te lever »

Si l’on te demandait de faire un petit bilan du Zouglou ?
La crise de 2002 avait quelque peu mis du plomb dans l’aile du mouvement. Le ralentissement des sorties d’albums ainsi que la piraterie de plus en plus grandissante avaient ralenti le Zouglou. Mais à partir de 2008, le Zouglou a eu de nouveaux canaux de diffusion à travers les live dans les bars, maquis, concerts, espaces dédiés et autres qui ont remonté le niveau de cette musique. Aujourd’hui, nous avons près de 10 orchestres dont ‘’Zouglou Makers’’ est la locomotive. Nous avons aujourd’hui des sorties fréquentes et une nouvelle génération de jeune de moins de 28 ans qui font du Zouglou aujourd’hui. Ce qui veut dire que la musique a beaucoup évolué avec près de 5 grands concerts majeurs l’année passée. Aujourd’hui, le Zouglou se diffuse, se produit, s’achète, se vend… et donc le Zouglou se porte mieux.

Ton message de fin aux fans pour le grand concert de samedi au Palais de la Culture ?
Je voudrais déjà leur dire merci pour le soutien qu’ils nous ont manifesté l’année dernière lors de la première édition. Ils ont certes vu la qualité du travail, mais cette année nous prévoyons un événement plus grandiose. Ils le méritent. Que chacun vienne en se procurant son ticket et son T-shirt car la fête sera belle.

Par Athanase Konan

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,