Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Concert « Les Monstres Sacrés de la musique Burkinabé »: La Culture et la confraternité ivoiro-burkinabé célébrées  

Le palais de la culture d’Abidjan-Treichville a vibré au rythme de la musique burkinabè ce dimanche 1er mai 2016. Car se produisaient les deux « Monstres Sacrés de la Musique Burkinabè » que sont Floby et Dez Altino. Suite au 1er acte de ce concept des « Monstres Sacrés de la Musique » qui a réuni sur la même scène trois artistes Coupé-Décalé, Serge Beynaud, Arafat et Debordo DJ à Bobo-Dioulasso et Ouaga, cap a été mis sur Abidjan par la team de Bitel Communication pilotée par Innocent Belemtougri.

 Les amoureux de la musique Burkinabè ont été servis à satiété  le 1er mai 2016 avec le face à face des deux artistes vedettes « Floby et Dez Altino » sur l’emblématique scène du palais de la culture de Treichville. Il fallait y être. Pour cette fête dédiée à la musique Burkinabè, tout a été planifié afin d’offrir un beau spectacle aux mélomanes nationaux et internationaux amoureux de la bonne musique originaire du pays des hommes intègres. Lorsque les premières notes musicales se sont faites entendre, le public peu nombreux et très excité est debout et jubile. C’est dans cette chaleureuse ambiance que Dez Altino se lance en premier dans cette bataille  musicale. On assiste à un beau voyage musical nous ramenant dans le riche patrimoine musical Burkinabè, surtout lorsque ce dernier entonne son titre « Wendy ya Wende », c’est l’hystérie dans la salle. Ce soir là, la scène du palais de la culture de Treichville était devenue la capitale de la musique Burkinabè. Et lorsque celui que l’on appelle à Ouaga, le « Père des Orphelins »,  fait sa montée sur le podium, c’était le délire. En véritable bête de scène,  maîtrisant parfaitement les rouages du live, Floby, à la différence de Dez Altino, se produit en semi-live. Et rapidement, il met la salle Anoumambo à ses pieds avant de lancer ceci: « Il ne faut pas comparer l’incomparable. Car je ne peux être comparé à un autre artiste ». Lance-t-il ce message comme pour lancer un message à Dez Altino avant de poursuivre sa prestation. Pour ce duel musical, il a décidé d’apporter de la chaleur à toutes ces personnes venus lui apporter leurs soutiens. Et le public le lui a rendu bien en poussant des cris de joie.

Finalement pour mettre un terme à cette belle bataille musicale, Floby et Dez Altino interprètent ensemble une chanson. Le public ne peut contenir sa joie. Et c’est comme une victoire offerte à la musique du pays du président Roch Kabore.

Avant ce clash musical, les artistes Magic Diezel, Andy Maribel et autres qui ont apporté une belle coloration ivoirienne  à cette fête. Ce fut une belle célébration et intégration culturelle entre la Côte d’Ivoire et le Burkina. Pour l’ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, seule la musique peut permettre aux peuples de surmonter leur peur contre le terrorisme. Avant d’inciter les artistes à l’union et la paix.

Malgré le petit public lors de ce concert, la belle communion entre les artistes et les fans a donné un beau spectacle.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,