Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Concert RUTH TAFÉBÉ

Ruth est née et a grandi en Côte d’Ivoire. Dans la maison familiale résonnent la Rumba, le Jazz, la musique ivoirienne, le Reggae, le Disco et le Funk. Nourrie de mélodies et de rythmes, Ruth est musique. Voix d’exception repérée depuis son plus jeune âge et adoubée par de bonnes fées, comme Tony Allen, Ruth est une artiste pétrie de grâce et talent. Son nouvel album, dont la sortie est prévue pour 2017, promet une nouvelle page de vibrations irrésistibles !

Lire aussi : Dossier : Ces femmes du médias et du showbiz qui ont été abandonnées pour d’autres

Après avoir déménagé à Montpellier à l’âge de 15 ans, elle intègre la Sagrada Familia (le leader du groupe l’avait entendu chanter Corner Stone de Bob Marley à l’église). Plus tard, DJ Sundae la découvre lors d’un concert à Barcelone. Ensemble, ils montent The Sunshipp, projet électro qui les mène jusqu’au Printemps de Bourges, aux Transmusicales de Rennes, à la Belle de Mai à Marseille…

Lire aussi : Dossier : Ces femmes du médias et du showbiz qui ont été abandonnées pour d’autres

C’est à New York qu’elle se lance dans l’Afrobeat. Partie avec une démo de l’album enregistré avec Julien Raulet, guitariste de Fanga avec qui elle fonde « Afrorockerz », Ruth se fait rapidement une place sur les scènes de la « grande pomme ». Tous les week-ends, elle se produit sur la scène du célèbre St Nicks Jazz pub (Harlem), où elle obtient une résidence, ainsi qu’au Shrine (Harlem) et au Zebulon (Brooklin).

Lire aussi : Dossier : Ces femmes du médias et du showbiz qui ont été abandonnées pour d’autres

De retour en Europe, à Bruxelles, Ruth fonde un nouveau groupe afin de jouer son album au nom évocateur : Holy Warriors, enregistré en partie avec Tony Allen. Cinq grands musiciens d’horizons musicaux s’étalant du Jazz à l’Afrobeat, en passant par le Rock et la Soul, accompagnent la voix chaleureuse de Ruth. Quelques années et de nombreuses scènes plus tard, Ruth se lance dans la création de son nouvel album avec son guitariste Giotis Damianidis. Ensemble, ils produisent un genre unique d’Afrobeat aux accents Soul et influencé par les musiques ghanéenne et ivoirienne des années 70’ Après avoir été invités deux fois au festival Emoi du Jazz par Dez GAD en 2010 et 2017, Ruth TAFEBE & The AfroSoulMessengerz reviennent à Abidjan avec leur Afrobeat aux accents tantôt Soul, tantôt Rock et parfois psychédéliques.

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,