Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Concert : Soum Bill gamme, le son dégamme

Soum Bill a mis la salle Anoumabo du Palais de la Culture de Treichville aux pieds de son talent. Le public qui est venu très nombreux a chanté et dansé sans se lasser. Le voyage à travers le temps de Soum Bill est impressionnant.

Mélodies rythme et émotions, Soum Bill et l’orchestre qui l’a accompagné, en ont offert. Seulement, comme s’il n’en fallait plus que ça pour faire exception à la règle, le son n’était pas vraiment au rendez-vous.

Lire aussi : Concert Soum Bill : Rythmes, couleurs, souvenirs, émotions et larmes au rendez-vous

Si le micro principal, celui de Soum Bill était presque inaudible, je vous laisse imaginer la qualité des autres. Ceux qui étaient au spectacle ont certainement constaté beaucoup de mouvements sur la scène pour changer de micro.

Puisqu’on sait dans le timing du spectacle qu’il y aurait des interventions notamment d’autres artistes, ce désagrément aurait pu être évité. Ceci, ajouté à d’autres détails imputables à une mauvaise balance et la qualité qui laisse à désirer de la sono, a failli gâcher la fête de Soum Bill.

Lire aussi : Concert Soum Bill: Toute la famille Zouglou a répondu présent.

Heureusement le talent de l’artiste et son vécu en termes de qualité de sa discographie ont sauvé la face. Le public qui connaît, aime et grâce à qui les chansons de Soum Bill pour la plupart sont devenues des tubes, a chanté et dansé pour minimiser le couac. Promoteurs de spectacles, soyez de plus de plus rigoureux dans les détails, cela vous identifiera. Le public n’est pas dupe.

2A.

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,