Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Concert Soum Bill : Rythmes, couleurs, souvenirs, émotions et larmes au rendez-vous

Soum Bill en concert, c’est du rythme et beaucoup d’émotions. L’auteur de ‘‘Beni moi’’ n’a pas failli à la tradition. Grand adepte du live, il a servi du rythme aux 8000 spectateurs de la salle Anoumabo du Palais de la Culture de Treichville. Le public a dansé en non-stop au rythme des tubes de Soum Bill repris en chœur. Il s’est agi de ‘‘Béni Moi’’, ‘‘l’Un pour l’Autre’’, ‘‘Nos problèmes’’, ‘‘Sêguê’’ … qui ont écrit les belles pages de la discographie de cet artiste engagé, cet enfant du ghetto qui dit haut et fort ce que certains n’osent pas. Des sons savamment rendu par un orchestre qui a joué jute pour réveiller des souvenirs des années fastes du zouglou.

Lire aussi : Concert Soum Bill: Toute la famille zouglou a répondu présent.

Et puis il y a eu l’étape des émotions. C’est Killy qui a fait monter les adrénalines. C’est la voix étreinte d’émotion que Soum Bill a présenté celui que le connait le plus. Le gardien du temple, le plus fidèle des fidèles qui est depuis l’épisode des Salopards. Puis vînt l’épouse de Soum Bill sur la scène de la salle Anoumabo pour entendre la plus belle mélodie d’amour que seul son amoureux de mari pouvait lui dédier.

Lire aussi : People : Ce qui s’est passé entre Arafat Dj et Samuel Eto’o

Il y a eu l’intermède d’un chant pour les disparus, notamment Touré Sound et son ami Berthé Moussa. C’est Eric Patrons et son compère qui sont venus consoler et l’aider à éponger ses larmes.

Mais avant les Patrons, la solidarité de la famille Zouglou s’est proclamée encore une fois. Lago Paulin, Yabongo Lova, les Leaders, Petit Denis, Fitini, Espoir 2000… sont venus soutenir leur frère, leur ami, Soum Bill.
Il faut signaler à ce concert, la présence du ministre congolais de la culture et plusieurs personnalités politiques et militaires du pays.

2A

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,