Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Condamné à 12 mois avec sursis, voici les conditions de la libération de S kelly

Il devait recouvrer la liberté ce jeudi 13 août 2020 au terme de son procès mais finalement Skelly a passé une nuit de plus en prison. Ils étaient nombreux, proches et parents au tribunal pour assister au procès de leur ami et frère, S Kelly Taregue.

Lire aussi : Dadju: « Je reste un enfant de la Côte d’Ivoire »

A la vue des amis et parents du quartier « Konankro » de Bouaké où vivait l’artiste, il a été rassuré et était très heureux du soutien de ces derniers.

A l’énoncé du verdict et bien que déclaré libre, S Kelly devait attendre que tous les procès soient terminés et retourner avec les autres détenus à la prison civile de Bouaké avant d’être mis en liberté. Retourné certainement tard, S Kelly a donc passé la dernière nuit à la prison civile.

Concernant le verdict rendu par le tribunal, un proche de l’artiste a confié les circonstances de la liberté accordée à « l’oiseau de Dieu ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire : des manifestations contre la candidature de Ouattara tournent aux affrontements

«Après le jugement, il avait été condamné à 12mois de prison avec une amende allant de 100 à 500 milles francs. En fin de compte, le verdict a été revu à une amende de 200 milles avec 12 mois de sursis. Et il lui est interdit pendant 5ans de refaire ce qui l’a conduit en prison, sinon il sera automatiquement arrêté et reconduit en prison pour faire les 12 mois de sa condamnation. Et pendant 5ans, il est interdit de refaire ce qui l’a conduit au cachot. En tout cas le président du tribunal lui a prodigué beaucoup de conseils lors de la délibération pour qu’il n’insulte plus les gens sur les réseaux sociaux et autres ». Voilà donc les conditions que devra désormais observé S Kelly pour vivre libre et loin de la justice ivoirienne.

Par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,