Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Conférence – Des sociétaires du BURIDA exigent la suppression du Comité de restructuration

Réunis le 13 octobre 2021 à l’agora de Koumassi, certains sociétaires du BURIDA (Bureau Ivoirien des Droits d’auteur) ont annoncé la fin du mandat du comité de restructuration.

Lire aussi : Zimbabwe : un tribunal condamne un couple homosexuel à la peine de mort si l’un d’entre eux ne tombe pas enceinte

En effet, pour le réalisateur Alain Ogou, porte-parole dudit comité à l’issue d’une rencontre avec le ministère de tutelle, leurs voix ont été entendues. Le ministère leur a donné confirmation de la fin du mandat du COGER (Conseil de gestion et restructuration) pour fin novembre et l’organisation d’une nouvelle A.G. Installé initialement pour une transition de 06 à 12 mois expirés, ledit organe subit la colère de frondeurs qui lui reproche surtout son manque de transparence.

Aucune description disponible.

« Nous avons bien fait de soulever les problèmes au temps de l’ancienne direction. Tout ce que nous avons reproché à la directrice d’alors, Mme Vierra, nous ne le regrettons pas. Mais nous regrettons le fait que ceux qui sont installés travaillent plus mal. Elle venait à l’assemblée pour nous donner des explications sur sa gestion. Les actuels dirigeants nous disent qu’ils rendent compte au ministre. Le Burida n’est pas la propriété du ministre….. » dixit Alain Ogou et de poursuivre :

Aucune description disponible.

Lire aussi : Benin : la femme aux pouvoirs spirituels qui se prenait pour Dieu serait finalement devenue folle (+vidéo)

« Le Coger refuse de rendre compte aux artistes, nous avons décidé de rencontrer notre tutelle qui est le Ministère de la Culture, des Arts et du Spectacle. La ministre a instruit son directeur de cabinet qui nous a rassurés que le mandat du Coger prend fin en novembre 2021… ».Une décision de décrispation qui va sûrement apaiser les cœurs .

Bill leo

VOUS AIMEREZ AUSSI