Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Confidence de Jaguen Abouet : « J’ai des larmes aux yeux…

Éloigné du showbiz et amputé d’une jambe, voici ceux qui l’aident à s’en sortir à travers cette confidence qu’il nous a faite. Maillon fort du showbiz, Jaguen Abouet a été éloigné depuis quelques de son milieu d’activités suite à une insuffisance rénale. En plus de cela, un ongle incarné a provoqué un dysfonctionnement de sa jambe et l’amputation de celle-ci. Se déplaçant avec des béquilles et souvent en fauteuil roulant, Jaguen Abouet souffre toujours d’insuffisance rénale. Et il est contraint de se faire dialyser chaque semaine. Ce qui lui coûte excessivement cher. N’étant plus en activité, comment arrive-t-il à se soigner et à s’occuper de sa famille ? Toute modestie mise à part, Jaguen livre les soutiens grâce auxquels il arrive à s’en sortir.

Lire aussi : Classement mondial Freestyle : l’Ivoirien Titi Koné gagne 3 places

Résultat de recherche d'images pour "Jaguen Abouet"« N’étant plus en fonction dans le showbiz comme avant, grâce aux apports et soutiens moraux, matériels et financiers constants de certaines personnes, j’arrive à me maintenir car la dialyse coûte excessivement cher. Et il fallait dans le temps me rendre de Yopougon à Marcory pour les soins après mon amputation avec le traitement, le
transport et tout… Mais Dieu merci, j’ai des soutiens. Je ne citerai pas de nom pour ne pas omettre quelqu’un et frustrer d’autres. Et tous ceux qui me sont venus en aide, l’ont fait de façon satisfaisante et agréablement surprenante depuis ces deux années que je suis dans ce fauteuil roulant. Lorsque je fais un bilan de ce que je dépense en une semaine pour mes soins, j’ai des larmes aux yeux car si je n’avais pas d’amis dans ce milieu, que serais -je devenu ?

Lire aussi : Après son récent baptême, l’attaquant de Liverpool FC Roberto Firmino évoque son plus grand titre…

Image associéeJe ne citerai pas de nom, mais ceux qui ont fait de grands gestes se connaissent et je leur dis grand merci. Car sans eux, peut-être que je ne serai plus là aujourd’hui. Au nombre de ces amis, il y a une autorité qui, sans même me connaître, a usé de son poids pour faire prendre en charge mon séjour à la clinique Farah à hauteur de 3 millions F Cfa. De l’Europe même, certains se sont signalés avec des gestes. Et donc encore une fois, je me prosterne pour dire merci à toutes ces personnes-là. Mon témoignage est vrai et sincère car d’autres ont appris la nouvelle mais ne sont jamais passés me voir ni même me passer un coup de fil ».

Eu égard aux actions des uns et des autres à son égard pour faire face à d’énormes dépenses, il fait face chaque jour, Jaguen Abouet nous a confessé avoir les larmes aux yeux. Cependant, il reste toujours dans un besoin constant à cause de la dialyse à vie qui lui est imposée .

Par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,